La bourse ferme dans 7 h 23 min
  • CAC 40

    6 251,51
    +17,37 (+0,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 006,12
    +12,69 (+0,32 %)
     
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,1989
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    1 764,20
    -2,60 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    51 359,77
    -1 775,60 (-3,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,35
    -15,60 (-1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,62
    +0,16 (+0,25 %)
     
  • DAX

    15 341,04
    +85,71 (+0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 012,30
    +28,80 (+0,41 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 986,67
    +193,53 (+0,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3755
    -0,0029 (-0,21 %)
     

« On aurait pu le sauver ! » : le père de Christophe Dominici rongé par la culpabilité

·1 min de lecture

Le 24 novembre dernier, Christophe Dominici est mort après une chute de plus de dix mètres au parc de Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine. Depuis cette date, Jean dit Janot, le père de l'ancien rugbyman de 48 ans, est rongé par la culpabilité. "On aurait pu le sauver, ça tient à si peu de choses", confie-t-il dans les colonnes de Paris Match. Il se remémore ces minuscules détails qui le laissent penser qu'ils n'ont pas tout fait pour l'aider. Les psys en ligne de mire. "J'en veux aussi aux psys qui n'ont pas pris au sérieux la maladie de mon fils, à quoi servent ces gens ?", se désole le père de Christophe Dominici. Il leur reproche de s'être contentés de rédiger des ordonnances au sportif, et s'indigne des consultations en "visioconférences" alors que son fils était traité pour dépression. "Ça ne suffisait pas pour le guérir", confie ce père meurtri.

Ce jeudi 25 février, la réédition de l'autobiographie de Christophe Dominici, Bleu à l'âme, sort en librairie. Avec une préface signée par son père, Jean. "On t'a retrouvé sur le sol. Mort sur le coup, mais gisant sur le dos, écrit Jean Dominici dans un extrait dévoilé par le magazine L'Équipe. Pas face contre terre comme quelqu'un qui se jette volontairement dans le vide. Ton corps n'était pas disloqué, ton visage pas abîmé. Tes ongles seulement semblaient avoir été arrachés, comme si tu avais tenté de te rattraper."

Si dans un premier temps, la thèse du suicide avait été évoquée, la compagne de Christophe Dominici Loretta, mère (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Catherine Deneuve blessée par "une muflerie" de Serge Gainsbourg
Benjamin Biolay interpelle Emmanuel Macron et le met au défi
De l'entêtement ? Emmanuel Macron visé par le Pr. Axel Kahn
Felipe d’Espagne : son beau-frère change de prison... pour se rapprocher de sa famille
Daniel Lévi : qui est la femme qui l’aide à se battre contre le cancer ?