Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 346,15
    +35,38 (+0,48 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 418,51
    +36,04 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    36 245,50
    +294,61 (+0,82 %)
     
  • EUR/USD

    1,0885
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • Gold future

    2 091,70
    +34,50 (+1,68 %)
     
  • Bitcoin EUR

    35 627,26
    +367,67 (+1,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    802,76
    +11,20 (+1,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    74,38
    -1,58 (-2,08 %)
     
  • DAX

    16 397,52
    +182,09 (+1,12 %)
     
  • FTSE 100

    7 529,35
    +75,60 (+1,01 %)
     
  • Nasdaq

    14 305,03
    +78,81 (+0,55 %)
     
  • S&P 500

    4 594,63
    +26,83 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    33 431,51
    -55,38 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    16 830,30
    -212,58 (-1,25 %)
     
  • GBP/USD

    1,2714
    +0,0086 (+0,68 %)
     

"Il y aura une intervention terrestre à Gaza", Israël dit "travailler contre la montre"

Il y aura bien une opération terrestre à Gaza. C'est ce qu'a réaffirmé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou ce mercredi soir lors d'une allocution télévisée.

Il a ajouté : "nous travaillons contre la montre" pour préparer la destruction du groupe islamiste palestinien Hamas, auteur des attaques perpétrées contre Israël depuis le 7 octobre. Des attaques qui ont causé la mort de 1 400 Israéliens, blessé des centaines d'autres et permis au Hamas de kidnapper plus de 200 personnes.

"Nous sommes en guerre pour notre souveraineté, pour notre existence, et nous nous sommes fixé deux objectifs fondamentaux : éradiquer les capacités militaires et gouvernementales du Hamas et faire tout ce qui est possible pour ramener les otages détenus par le groupe islamiste palestinien dans leur pays", a déclaré le Premier ministre Netanyahou.

Benjamin Netanyahou a rappelé qu'Israël avait tué "des milliers de terroristes" et que ce n'était qu'un début :

"Je ne donnerai pas de détails sur quand, comment et combien, et je ne préciserai pas non plus les diverses considérations que nous prenons en compte, dont beaucoup ne sont pas connues de la population d'Israël, ce qui est positif, car nous voulons protéger la vie de nos soldats", a-t-il déclaré.

"Je voudrais être clair : le calendrier de l'opération des FDI a été déterminé à l'unanimité par le cabinet chargé de cette mission, avec le chef de l'État-major général, et nous nous efforçons d'assurer les conditions les plus optimales pour nos troupes au cours des activités à venir", a souligné Benjamin Netanyahou.

Mais le Premier ministre israélien a déclaré que lorsque les troupes israéliennes entreront dans la bande de Gaza, elles "feront payer les meurtriers qui ont commis ces crimes horribles":

"Citoyens d'Israël, n'oublions pas un instant la terrible douleur causée par la perte de plus de 1 400 de nos frères et sœurs qui ont été massacrés de sang-froid".

"Il s'agit d'une bataille contre ces terribles monstres qui voulaient tous nous tuer. La perte de leurs vies est comme des flèches dirigées vers nos cœurs, nos âmes."

"Ensemble, nous nous battrons et ensemble, nous gagnerons", a conclu le premier ministre israélien.

Appel aux Palestiniens à fuir vers le Sud

Il a aussi réitéré l'appel lancé par les autorités israéliennes à la population civile du nord de la bande de Gaza pour qu'elle se dirige vers le sud et évite les conséquences de l'opération terrestre.

"Sortez et allez au sud de la bande de Gaza, quittez vos maisons", a exhorté le Premier ministre israélien.

Tout le monde devra rendre des comptes

Le Premier ministre a par ailleurs souligné qu'une enquête "approfondie" serait menée sur ce qui s'est passé à la frontière sud d'Israël, c'est-à-dire à la frontière avec Gaza.

Il a concédé qu'il devrait lui aussi "rendre des comptes" sur les "défaillances sécuritaires" ayant permis l'attaque du mouvement islamiste palestinien Hamas en Israël le 7 octobre.

"Nous examinerons en détail jusqu'au bout ce qui s'est passé, les défaillances seront examinées et tout le monde devra rendre des comptes, moi aussi. Mais tout ça se déroulera près la guerre", a déclaré B. Netanyahou dans son allocution.

En tant que Premier ministre", a-t-il poursuivi, "je suis chargé d'assurer l'avenir de ce pays. Mon rôle est maintenant de mener les Israéliens, l'État d'Israël et le peuple d'Israël à une victoire écrasante".

Depuis les attaques du Hamas le 7 octobre, l'armée israélienne a bombardé quotidiennement la bande de Gaza. Plus de 6 500 personnes ont été tuées et plus de 15 000 blessées selon des sources palestiniennes.