La bourse ferme dans 5 h 11 min
  • CAC 40

    6 742,58
    -23,93 (-0,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 216,12
    -7,85 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    35 756,88
    +15,73 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,1594
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 788,70
    -4,70 (-0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    50 711,91
    -3 730,33 (-6,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 409,83
    -95,32 (-6,33 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,51
    -1,14 (-1,35 %)
     
  • DAX

    15 703,52
    -53,54 (-0,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 257,02
    -20,60 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,71
    +9,01 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 574,79
    +8,31 (+0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    29 098,24
    -7,77 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    25 628,74
    -409,53 (-1,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,3731
    -0,0032 (-0,23 %)
     

AUKUS et sous-marins : Paris amer à l'égard de Joe Biden

·2 min de lecture

La colère de la France à l'égard de Joe Biden a fait place à l'amertume. Paris ne digère pas l'annulation d'un énorme contrat de vente de sous-marins à l'Australie, une conséquence directe de la création de l'alliance indo-pacifique, AUKUS, annoncée jeudi entre Washington, Londres et Canberra.

En représailles diplomatiques, les autorités françaises ont annulé une soirée de gala prévue ce vendredi soir à l'ambassade de France à Washington. Une soirée sensée célébrer l'anniversaire d'une bataille navale (*) décisive grâce à l'appui de la France dans la guerre d'indépendance des Etats-Unis.

Et le secrétaire d'État américain Anthony Blinken a eu beau tenter d'arrondir les angles pour éviter une crise ouverte, rien n'y fait :

"Nous nous félicitons que les pays européens jouent un rôle important dans la région indo-Pacifique. Nous sommes impatients de poursuivre une coopération étroite avec l'OTAN, avec l'Union européenne et d'autres dans cette entreprise. La France, en particulier, est un partenaire essentiel sur cette question et sur tant d'autres, remontant à plusieurs générations, et nous voulons trouver toutes les occasions d'approfondir notre coopération transatlantique dans l'Indo-Pacifique et dans le monde entier."

La Maison blanche insiste sur le fait que la France était au courant que l'Australie allait rompre ce contrat :

"(...) nous sommes étroitement engagés, et nous étions en négociations bien avant cette annonce avec les dirigeants français au sujet de cet achat. Ils ont été avertis avant l'annonce, oui" a déclaré Jen Psaki, la porte-parole de la Maison Blanche.

Cette décision de l'administration Biden a stupéfié les Européens, qui y voient une ligne de conduite "à la Trump".

Le chef de la politique étrangère de l'UE, Josep Borrell, a déclaré : c'est le "signe que l'Europe doit survivre par elle-même". Un sommet de la défense européenne est d'ailleurs prévu début 2022 sous présidence française.

Depuis la rétrocession de Hong Kong à la Chine par la Grande-Bretagne en 1997, la France est la seule nation européenne à avoir des possessions territoriales signifiantes et une présence militaire permanente dans le Pacifique.

Mais plus que jamais, la confrontation avec la Chine s'impose comme la grande priorité internationale de Joe Biden. Et le président des Etats-Unis trace froidement sa route, quitte à faire des dommages collatéraux parmi ses alliés. L'alliance indo-pacifique est la dernière manifestation de ce pragmatisme diplomatique lorsqu'il s'agit de contrecarrer les ambitions grandissantes de Pékin.

(*La bataille de la baie de Chesapeake, aussi connue sous le nom de bataille des caps de Virginie, opposa la flotte de l'amiral britannique Thomas Graves à celle du lieutenant-général des armées navales François Joseph Paul de Grasse le 5 septembre 1781. Elle a été jugée cruciale pour la victoire finale des armées coalisées de George Washington, Rochambeau et La Fayette.)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles