Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 790,03
    +11,93 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    17 845,57
    -11,45 (-0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    38 482,11
    +379,67 (+1,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0742
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    17 915,55
    -20,57 (-0,11 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 402,57
    -648,13 (-1,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 321,99
    -67,41 (-4,86 %)
     
  • S&P 500

    5 480,11
    +6,88 (+0,13 %)
     

Une augmentation du prix de l'électricité en 2035 ? «Joker !», répond Bruno Le Maire aux sénateurs

ministère de l'Economie et des Finances

Il a fallu attendre la toute fin de l'audition de Bruno Le Maire par les sénateurs de la commission d'enquête sur le futur de l'électricité, ce mercredi 5 juin, pour que la question soit posée. Les prix de l'électricité vont-ils augmenter pour les simples consommateurs et les industriels en 2035 ? Le ministre de l'Economie et des Finances était visiblement préparé à cette interrogation puisqu'il a aussitôt dégainé des graphiques sur des feuilles volantes pour soutenir son argumentation. Comme un maître d'école, il a rappelé que les prix avaient constamment baissé depuis 1996 au fur et à mesure de l'amortissement des réacteurs nucléaires. Mais la crise énergétique de 2022 a fait flamber les tarifs. Il a rappelé la conjonction malheureuse du manque de disponibilité de nos centrales à cause des fissures impactant nos réacteurs et de la flambée des prix du gaz en Europe.

Une période difficile qui est aujourd'hui derrière nous. «Si on prolongeait la courbe des prix aujourd'hui, on verrait une décrue extrêmement rapide», s'est-il félicité. Mais qu'en sera-t-il à l'avenir ? Le ministre a pris mille précautions pour répondre : «je n'ai pas de boule de cristal», «je vais faire mon normand», «je réserve mon joker». Il faut dire que le sujet est hautement anxiogène pour les Français, qui ont déjà subi de multiples augmentations. Une réponse maladroite aurait pu enflammer les débats à quelques jours des élections européennes.

Pour Bruno Le Maire, il y a certainement des éléments qui poussent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Assurance chômage : rejet (symbolique) de la future réforme à l’Assemblée nationale
Enquête ouverte contre Éric Piolle, maire de Grenoble, accusé de versement illicite à une élue
80 ans du Débarquement : le tourisme de mémoire remplit les caisses de la Normandie
Grève des contrôleurs aériens : le torchon brûle entre Ryanair et la Commission européenne
Faites-vous partie des Français riches ? Comment renoncer à un héritage… L'actu éco en 120 secondes