La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 006,88
    +43,04 (+0,13 %)
     
  • Nasdaq

    13 271,32
    +59,51 (+0,45 %)
     
  • Nikkei 225

    32 678,62
    +276,21 (+0,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,0594
    -0,0053 (-0,50 %)
     
  • HANG SENG

    17 729,29
    -328,16 (-1,82 %)
     
  • Bitcoin EUR

    24 833,49
    -183,41 (-0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    562,98
    +3,47 (+0,62 %)
     
  • S&P 500

    4 337,44
    +17,38 (+0,40 %)
     

Augmentation du pass Navigo : Valérie Pécresse annonce qui va devoir mettre la main à la poche

Chesnot / gettyimages

Un an à peine après l’augmentation du passe Navigo, le sésame du métro francilien va encore subir une hausse, a annoncé Valérie Pécresse jeudi 6 septembre sur France Bleu. Après la majoration de près de 12 % du prix du passe, la facture va encore s’alourdir, rapporte Actu Paris, mais la présidente de la Région Île-de-France n’a pas précisé à quelle hauteur. Elle promet toutefois que les usagers ne seront plus les seuls à devoir passer à la caisse. Les entreprises devront elles aussi payer leur tribut. Adoptée dans le courant de l’été lors du conseil d’administration d’Île-de-France Mobilités (IDFM), la mesure devrait être votée en décembre prochain.

Un nouvel effort demandé aux Parisiens que Valérie Pécresse justifie par les améliorations effectuées sur le réseau. “On va ouvrir 330 kilomètres de nouveaux métros, on amène des matériels roulants neufs partout, 100 nouvelles rames vont arriver sur le métro parce qu’après les trains de banlieue, les RER, c’est le métro que l’on rénove, a-t-elle ainsi énuméré. Les bus sont en train de devenir tout propres, on sort du diesel sur tous les bus d’ici 2025, vous voyez, c’est des investissements colossaux.”

Or, dans son rapport sur l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques, la Cour des comptes a insisté sur l’importance de réduire l’utilisation des réseaux de transports collectifs et routiers par les usagers du quotidien en vue de la mise en place d’un “pilotage de la demande de transport”, relèvent nos confrères. “Très concrètement, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite