La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 543,10
    -393,94 (-1,27 %)
     
  • Nasdaq

    13 462,82
    -163,24 (-1,20 %)
     
  • Nikkei 225

    28 635,21
    +89,03 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,2127
    -0,0041 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    29 297,53
    -93,73 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    24 544,39
    -2 203,52 (-8,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    599,54
    -40,38 (-6,31 %)
     
  • S&P 500

    3 788,24
    -61,38 (-1,59 %)
     

Aucun effet indésirable grave n'a été observé en France après la vaccination au Covid-19

·2 min de lecture

Si la France accuse du retard retard sur les autres Etats européens en matière de vaccination, il est au moins une bonne nouvelle à noter : jusqu'ici, aucun effet indésirable grave n'a été observé dans l'Hexagone, alors que la deuxième semaine de vaccination avec le vaccin de Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 arrive à son terme, a indiqué vendredi l'Agence du médicament (ANSM). "Un cas d'effet indésirable non grave a été enregistré dans la base nationale de pharmacovigilance. Il concerne une diminution temporaire de certaines cellules immunitaires (lymphocytes)", précise l'agence sanitaire dans un point d'information.

Bien que déjà observé dans les essais cliniques, cet effet indésirable non grave n'a pas été retenu à ce jour pour figurer dans la notice du vaccin. L'ANSM se dit "également attentive aux remontées d'effets indésirables survenus dans les autres pays" dans lesquels le vaccin commercialisé sous le nom de Comirnaty est utilisé. L'analyse des cas de réaction allergique qu'elle a demandée à un centre de pharmacovigilance "confirme la survenue de façon extrêmement rare de réactions allergiques graves".

A lire aussi — Le vaccin Pfizer serait efficace contre les mutations des coronavirus, suggère cette étude préliminaire

Cette vigilance sur les cas d’allergies graves se poursuit dans le but de mieux identifier les éventuelles personnes à risque de réactions allergiques. Au lendemain du début de la campagne de vaccination avec le vaccin Pfizer/BioNTech au Royaume-Uni, deux cas d'allergie grave avaient marqué les esprits.

Mais "il est possible de vacciner avec le vaccin Pfizer/BioNTech les patients qui présentent une allergie médicamenteuse ou alimentaire grave", avait souligné lundi la Fédération française d'allergologie. La contre-indication concerne uniquement les patients allergiques à l'un ou l'autre des ingrédients contenus dans ce vaccin, avait-elle poursuivi en mentionnant en particulier le polyéthylène glycol (PEG) qui pourrait être mis en cause.

L’analyse (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'entreprise Signal s'envole de 6 300% en Bourse bien qu'elle n'ait rien à voir avec le concurrent de WhatsApp
L'immunité collective contre le Covid ne sera pas atteinte en 2021, selon l'OMS
Twitter a supprimé 70 000 comptes associés à la mouvance conspirationniste pro-Trump QAnon
Israël prévoit de vacciner la totalité de sa population d'ici fin mars
Voici Airspeeder, la startup qui veut organiser des courses de voitures volantes dans un futur proche