Marchés français ouverture 28 min
  • Dow Jones

    35 258,61
    -36,15 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 021,81
    +124,47 (+0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    29 215,52
    +190,06 (+0,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1660
    +0,0042 (+0,36 %)
     
  • HANG SENG

    25 755,33
    +345,58 (+1,36 %)
     
  • BTC-EUR

    53 508,35
    -312,32 (-0,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 456,28
    +4,64 (+0,32 %)
     
  • S&P 500

    4 486,46
    +15,09 (+0,34 %)
     

Auchan-Carrefour: les dessous d'une troisième tentative de consolidation ratée

·2 min de lecture

Alexandre Bompard a annoncé samedi 9 octobre mettre un terme aux discussions avec les Mulliez, sur un possible rachat de Carrefour par Auchan. Problèmes de gouvernance, intérêts divergents, choc de cultures... Les raisons sont nombreuses. Et soulèvent des interrogations sur le futur de Carrefour et les envies d'Alexandre Bompard.

On dit que l'histoire ne bégaie pas. Et pourtant, pour la troisième fois en trois ans, ces dernières semaines, des fuites dans la presse ont révélé que Carrefour et un autre distributeur alimentaire étaient en train de discuter... avant que le deal -à chaque fois, encore à l'état de projet- ne tombe brutalement à l'eau. Après , l'arrêt des négociations avec Brian Hannasch du groupe canadien Couche-Tard, en janvier dernier, c'est à présent le travail de réflexion amorcé avec la famille Mulliez, propriétaire d'Auchan, à son initiative, qui a été stoppé net. Après cinq mois de réflexion, le dernier scénario envisagé par les deux distributeurs était un rachat de Carrefour par Auchan, qui se serait fait à un peu plus de 70% en numéraire, et un peu moins de 30% en échange d'actions, afin de créer un ensemble Carrefour-Auchan coté en Bourse. Mais samedi 9 octobre, à un rapprochement avec Auchan. Pour l'artisan du rapprochement entre Fnac et Darty, en 2016, cela commence à faire beaucoup de projets de consolidation tués dans l'oeuf avant même d'aboutir.

Auchan et Carrefour, le choc des cultures

Comment expliquer ce nouvel échec? Bien sûr, le rapprochement d'un groupe coté en Bourse, et d'un autre appartenant à une famille, gouvernée par quelque 800 cousins actionnaires, n'avait rien de simple. Mais dans le camp nordiste, on assure que jusqu'à très récemment, la garde rapprochée d'Alexandre Bompard se montrait très enthousiaste à l'idée de créer "un Walmart européen", "un game changer" du secteur. Le rapprochement de Carrefour et Auchan visait en effet à créer des synergies et un travail commun dans la transition alimentaire, la data, la fidélité, le paiement ou encore le service client. Tristesse, déception, voilà le vocabulaire qu'on entend du côté de la famille Mulliez, visiblement surprise de la fin de non-recevoir opposée par Carrefour samedi soir. "C’était très concrètement deux écosystèmes qui se parlaient, et si on se parle pendant 5 mois, c’est qu’on a envie de fai[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles