Publicité
Marchés français ouverture 3 h 47 min
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 758,96
    +112,85 (+0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,0853
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    18 636,03
    +27,09 (+0,15 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 679,49
    +150,17 (+0,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 500,03
    +31,93 (+2,17 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Au Royaume-Uni, l’archevêque de Canterbury sanctionné pour excès de vitesse

L’archevêque de Canterburry Justin Welby, ici dans la chambre des Lords britannique, le 10 mai 2023.
L’archevêque de Canterburry Justin Welby, ici dans la chambre des Lords britannique, le 10 mai 2023.

ROYAUME-UNI - En attendant le jugement dernier, l’archevêque de Canterbury Justin Welby, chef spirituel des anglicans qui vient de couronner le roi Charles III, s’est retrouvé sanctionné par un tribunal bien réel pour excès de vitesse, a appris l’AFP auprès de son entourage ce vendredi 12 mai.

Mercredi, l’archevêque s’est vu sanctionner d’une perte de trois points sur son permis de conduire, le jour même où il livrait à la chambre des Lords une critique acerbe de la politique migratoire du gouvernement conservateur.

L’affaire remonte au 2 octobre dernier, lorsque Justin Welby a été filmé en excès de vitesse au volant de sa voiture, une Volkswagen Golf, alors qu’il se dirigeait vers sa résidence de Lambeth Palace à Londres, selon le quotidien Evening Standard. Il conduisait à 25 miles/h (40 km/h), soit 5 miles au dessus de la vitesse autorisée.

Son porte-parole parle d’une « erreur administrative »

Au Royaume-Uni, si une amende n’est pas payée dans les temps, le dossier du contrevenant est transmis à la justice où il s’expose notamment à un retrait de points sur son permis.

PUBLICITÉ

Un porte-parole de l’archevêché a expliqué à l’AFP que Justin Welby avait tenté sans succès de payer l’amende de 300 livres sterling (345 euros) à trois reprises, sans succès.

« Nous avons tous les papiers qui prouvent qu’il a essayé de payer. Une erreur administrative semble être à l’origine du problème », a indiqué ce porte-parole. « Il n’avait pas été informé du lancement des poursuites », a-t-il ajouté.

À voir également sur Le Huffpost :

Eurovision 2023 : Zelensky ne pourra pas diffuser de message pendant la cérémonie

Au Royaume-Uni, la barge qui va accueillir des centaines de migrants est arrivée