La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,20 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 936,30
    +394,47 (+1,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,25 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,50 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,84 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Au Japon, le Premier ministre Yoshihide Suga perd la face, pas le pouvoir

·2 min de lecture

Affaibli par un scrutin local, le Premier ministre du Japon, Yoshihide Suga, demeure solidement accroché à son poste.

“Le début de la descente ” : Yukan Fuji, une des feuilles de chou du soir japonaises, sonnait l’hallali en une contre lundi, au diapason de ses confrères. Le Premier ministre a subi dimanche un désaveu cinglant aux élections municipales de Yokohama, son fief électoral et la deuxième plus grande ville du pays. Lui soutenait Hachiro Okonogi, un de ces héritiers sans vision dont le monde politique de l’Archipel regorge. Les électeurs lui ont largement préféré un obscur professeur d’université, Takeharu Yamanaka, qui leur promettait et d'enterrer un projet local de casino.

Cette déroute vient de loin. Yoshihide Suga était arrivé au pouvoir en septembre 2020 avec 70% d’opinions favorables. Il clapote aujourd’hui à 26% de popularité dans les derniers sondages. Les Japonais lui reprochent notamment de , pourtant maintenue à un niveau enviable pour tout pays comparable (15.649 morts à ce jour contre 113.000 en France). "Le public escompte un niveau élevé de sécurité sanitaire, mais ce niveau n’a pas été atteint par le réseau médical", explique Ryutaro Kono, économiste de BNP Paribas, dans une note. Le caractère cassant de Yoshihide Suga, cet homme qui ne sourit jamais, n’aide pas. Emmanuel Macron a fait l’expérience de l’"ère Suga" en se rendant à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo : selon des proches, il est ressorti accablé de sa visite au Japon, dérouté par l’inflexibilité de ses interlocuteurs japonais.

Davantage un repoussoir qu'un aimant

Yoshihide Suga se présentera dans quelques semaines à l’élection présidentielle interne du Parti Libéral Démocrate (PLD), l’ultra-dominante formation de la majorité. Il espère en la remportant mener ses troupes à des élections législatives qui doivent obligatoirement se tenir avant le 28 novembre. Problème : il sert davantage de repoussoir que d’aimant. "Les jeunes députés arrivés à la Diète dans le sillage de Shinzo Abe, son prédécesseur, craignent d’être associés à son image et de perdre leur circonscription. [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles