Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 064,17
    +1 939,89 (+3,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,51
    -14,59 (-0,99 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Au Japon, le Premier ministre donne l’exemple et refuse d’augmenter son salaire

外務省 / Wikimedia commons

Solidarité politique. Le Premier ministre japonais Fumio Kishida plaide pour augmenter les salaires dans son pays face à l'inflation. Mais il a dû renoncer à montrer lui-même l'exemple, devant la polémique que suscitait une hausse de sa propre rémunération. Son gouvernement a préparé un projet de loi visant à augmenter les salaires dans toute l'administration publique, jusqu'au sommet de l'exécutif. Le salaire annuel de M. Kishida devait ainsi augmenter de 460.000 yens (2.850 euros environ) pour totaliser 40,6 millions de yens (autour de 250.000 euros).

«Il est vrai que la décision d'augmenter le salaire du Premier ministre et des ministres a été critiquée par l'opinion publique japonaise», or «il faut éviter de susciter de la méfiance», a déclaré jeudi le porte-parole du gouvernement Hirokazu Matsuno. Par conséquent, «si le projet de loi est adopté par le Parlement, le Premier ministre, les ministres et les vice-ministres ont décidé de reverser le montant de leurs augmentations de salaire au Trésor public», a poursuivi M. Matsuno.

M. Kishida a dévoilé la semaine dernière un nouveau vaste plan de soutien à l'économie japonaise, équivalent à plus de 100 milliards d'euros, afin d'alléger notamment les effets de l'inflation sur la population et tenter de regonfler sa cote de popularité chancelante.

L'inflation au Japon a atteint en début d'année des niveaux inédits depuis 1981, et reste actuellement largement supérieure à l'objectif de 2% de la Banque du Japon (2,8% en septembre (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Accord sur l’assurance-chômage, exonération de la taxe foncière… Le Flash éco du jour
Le boom de la seconde main pousse les grands distributeurs à se réinventer
Les États-Unis approuvent le tout premier vaccin contre le chikungunya
Le bassin aux nymphéas de Monet vendu 74 millions de dollars aux enchères à New York
«Le magasin aurait fêté ses 10 ans en avril» : Monsieur Meuble des Portes de Bretagne s'apprête à fermer ses portes