Marchés français ouverture 7 h 25 min
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 018,33
    -272,68 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,1913
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 558,59
    +121,75 (+0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    31 797,95
    -491,96 (-1,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    938,66
    -31,22 (-3,22 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

Au Japon, deux melons vendus une coquette somme aux enchères

·1 min de lecture

Les deux fruits se sont vendus aux enchères plus de 20.000 euros, soit plus de vingt fois le prix atteint l'année dernière, en pleine pandémie.

Cela pourrait être l'indicateur le plus improbable d'une reprise économique post-pandémie : deux melons japonais de première qualité se sont vendus aux enchères plus de 20.000 euros, soit 22 fois plus que le prix de l'année dernière, plombée par le coronavirus. Le prix de 2,7 millions de yens (20.370 euros) pour les célèbres melons Yubari, lors de la première vente aux enchères de la saison, est toutefois dérisoire par rapport à d'autres records enregistrés pour ce produit très prisé. "La reprise des prix cette année peut être vue comme la volonté d'acheteurs d'encourager les gens en faisant des offres plus élevées", a dit à l'AFP un responsable du marché de gros. 

L'acheteur retenu est un fabricant local d'aliments pour bébés, dont le président a dit espérer que cet achat répandrait un peu de bonne humeur. "Bien qu'il y ait encore beaucoup de nouvelles négatives, j'espère que cela pourra aider les gens à sourire et à surmonter la pandémie", a-t-il déclaré à la chaîne de télévision nationale NHK. 

>> A lire aussi - Une ville japonaise a utilisé l’aide d’urgence face à la pandémie de façon plus que surprenante

Les offres de fruits saisonniers au Japon attirent régulièrement des acheteurs en quête de prestige et de publicité gratuite. En 2019, deux melons Yubari avaient atteint le prix record de cinq millions de yens, mais la somme a chuté à seulement 120.000 yens l'année dernière, des producteurs ayant accusé le virus d'éloigner de riches acheteurs prêts à faire monter les enchères. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

"Nous avons besoin d'une économie de guerre", selon le patron de l'ONU Antonio Guterres
L'avion présidentiel du dirigeant communiste roumain Ceausescu aux enchères
Chypre ouvre une enquête après le décès d'une Britannique vaccinée avec AstraZeneca
Une danse contre un vaccin, la surprenante offre d'un club de strip-tease de Vegas
Ces foyers français qui pourraient devoir recommencer leur déclaration de revenus, les arnaques aux faux tests PCR... Le flash éco du jour

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles