La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0797
    -0,0114 (-1,05 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 655,98
    -228,24 (-1,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Au fait, pourquoi le langage Ruby s’appelle Ruby ?

Ruby
Ruby

Le nom et le logo sont clairs : c’est bien une référence au rubis. Mais, pourquoi ?

Inutile de tourner très longtemps autour du pot, avec un nom pareil. Oui, le langage informatique Ruby s’inspire effectivement du rubis, cette pierre précieuse d’un rouge éclatant. Il faut dire que son logo éteint la moindre incertitude : il s’agit d’un rubis taillé. Son créateur, Yukihiro Matsumoto, ne pouvait pas faire plus explicite : le nom et le logo disent déjà tout.

Mais, un élément ne transparaît pas dans l’identité de ce langage informatique : ce sont les raisons de ce nom. Pourquoi avoir choisi le rubis ? La réponse a été donnée à l’occasion d’un épisode du podcast The Changelog. Lors du 202e numéro, diffusé en mai 2016, les deux animateurs ont pu accueillir Yukihiro Matsumoto et c’est à cette occasion que le sujet est arrivé sur la table.

ruby site
ruby site

Un autre langage s’inspirait de la joaillerie

« C’est un peu comme une coïncidence. Quand j’ai décidé de créer mon propre langage de programmation, […] je voulais le nommer d’après le nom du joyau », a déclaré l’informaticien japonais, aujourd’hui âgé de 57 ans. Nous sommes alors en février 1993. Or à cette époque, il existe déjà un autre langage qui s’inspire de la joaillerie : Perl,

[Lire la suite]