Publicité
La bourse ferme dans 6 min
  • CAC 40

    7 046,03
    -67,63 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 198,47
    -30,73 (-0,73 %)
     
  • Dow Jones

    34 034,61
    +142,67 (+0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,0673
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    1 945,00
    -24,80 (-1,26 %)
     
  • Bitcoin EUR

    34 995,41
    +660,48 (+1,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    780,05
    +6,70 (+0,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,93
    +1,19 (+1,57 %)
     
  • DAX

    15 241,62
    -110,92 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 355,12
    -100,55 (-1,35 %)
     
  • Nasdaq

    13 664,78
    +143,33 (+1,06 %)
     
  • S&P 500

    4 376,22
    +28,87 (+0,66 %)
     
  • Nikkei 225

    32 568,11
    -78,35 (-0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 203,26
    -308,03 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,2201
    -0,0027 (-0,22 %)
     

Au 49.3, Elisabeth Borne joue dans la même cour que Michel Rocard

INFOGRAPHIE - Dans la soirée ce jeudi 9 novembre, Elisabeth Borne va devoir une nouvelle fois faire face au vote d'une motion de censure. La 24e déposée contre son gouvernement, en réponse au seizième 49.3 dégainé par la Première ministre cette semaine.

L'information passerait presque inaperçue. Et pourtant... En engageant la responsabilité du gouvernement sur le volet "dépenses" et l'ensemble du projet de loi de finances pour 2024, tard mardi 7 novembre, Elisabeth Borne a déclenché le seizième 49.3 depuis son arrivée à Matignon.Ce faisant, la Première ministre se rapproche peu à peu du recordman en la matière, le socialiste Michel Rocard qui, lui aussi confronté à une situation de majorité relative à la fin des années 1980, y avait eu recours… 28 fois.

Avec en moyenne plus d'un 49.3 par mois, la pensionnaire de Matignon est quasiment sur le même rythme que son lointain prédécesseur. "Elle pourrait même le dépasser si jamais elle était maintenue en fonction une à deux années supplémentaires", pointe Mélody Mock-Gruet, experte du parlement et auteure du Petit guide du contrôle parlementaire, aux éditions L'Harmattan.

Lire aussiProjet de budget 2024 : halte au 49.3, véritable déni de démocratie

Made with Flourish
Made with Flourish

Mais contrairement à Michel Rocard, qui n'a fait l'objet que de cinq motions de censure, Elisabeth Borne, elle, a été systématiquement malmenée par les oppositions. Avec 24 tentatives - la dernière déposée par LFI sera examinée ce jeudi 9 novembre dans la soirée -, elle est l'hôte de Matignon qui a été la plus visée par des motions de censure depuis 1958, devant Raymond Barre (13).

Un outil constitutionnel indispensable?

Depuis la réforme constitutionnelle de 2008 voulue par Nicolas Sarkozy, l'usage du 49.3 est strictement restreint au champ budgétaire et réservé aux seuls projets de loi de finances et de financement de la Sécurité sociale ainsi qu'à un texte ordinaire par session. Une contrainte qui a obligé Elisabeth Borne à ruser en intégrant sa réforme des retraites au projet de financement de la Sécu.

Lire aussiAssemblée nationale : entre motion de censure et 49.3, la macronie joue les équilibristes

Décrié par l'opposition parlementaire, le 49.3 continue toutefois de couler des jours paisibles. Car ceux qui le dénonc[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi