Marchés français ouverture 2 h 29 min
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    -9,93 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 629,82
    +83,64 (+0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,2164
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    29 443,79
    +52,53 (+0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    25 968,75
    -390,66 (-1,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    634,90
    -4,24 (-0,66 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     

Attribution des fréquences 5G : le Conseil d'Etat rejette plusieurs recours

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Le Conseil d'Etat a rejeté, jeudi 31 décembre, plusieurs recours déposés par des associations et un syndicat contre la procédure d'attribution des fréquences 5G par l'Etat. Les recours affirmaient que le gouvernement avait commis un "excès de pouvoir" en fixant la procédure d'attribution mais la plus haute juridiction administrative n'a pas retenu cette argumentation.

S'agissant des recours déposés par Priartem, Robin des toits ou Agir pour l'environnement, le Conseil d'Etat estime notamment que le gouvernement n'a pas contredit le principe de précaution relatif à la santé humaine. "Il n'apparaît pas (...) que le respect du principe de précaution exigerait des mesures de précaution complémentaires contre un risque lié à l'utilisation de la 5G", estime le Conseil d'Etat, en s'appuyant sur le rapport de l'Anses d'octobre 2019.

Le Conseil d'Etat rejette également les arguments fondés sur un défaut d'information du public. Les magistrats relèvent notamment que l'Arcep, le régulateur des télécoms, a conduit deux consultations publiques en 2018 et 2019.

Les premières offres commerciales déjà lancées

S'agissant des recours de la CFE-CGC d'Orange, "il n'apparaît pas que l'exécution des actes litigieux soit de nature à léser de façon suffisamment directe et certaine les intérêts matériels et moraux, collectifs et individuels" des salariés du groupe pour que le syndicat puisse (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi