La bourse est fermée

Attestation de déplacement sur smartphone : attention aux applis non-officielles

Attestation de déplacement sur smartphone : attention aux applis non-officielles

Pour être certain de la validité de l’attestation numérique mise en place depuis ce lundi 6 janvier, une seule adresse possible : le site du ministère de l’Intérieur.

Attendue depuis le début du confinement par les Français, l’attestation numérique de déplacement est disponible depuis ce lundi 6 avril sur smartphone, tablette et ordinateur. Plus besoin d’acheter une imprimante hors de prix.

Pour en profiter, inutile de chercher la complication. Le service est désormais accessible en ligne, sur le site du ministère de l'Intérieur et uniquement par ce moyen. Il s’agit d’un formulaire à remplir en ligne qui reprend le texte de la version papier toujours valable. Le formulaire est téléchargeable en format PDF, depuis un smartphone, afin de le présenter aux forces de l'ordre grâce à un QR Code.

Pas d’application pour éviter les fraudes

Méfiez-vous, il n’existe aucune application pour ce service comme l’a expliqué le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. “Nous n'avons pas voulu d'une application comme celles que nous avons vu fleurir lors des premiers jours du confinement, car il y avait un risque de piratage des données”, a-t-il prévenu. “Là, il n'y aura pas de fichier. Personne ne pourra collecter les données des usagers. Ce système est aussi construit pour lutter contre la fraude”, assure le ministre au Parisien

Comme toujours, des petits malins essayent de profiter de la situation pour duper les personnes les plus vulnérables. Dès les premières heures de la mise en application de l’attestation numérique, de fausses applications proposent de créer l'attestation sur votre téléphone (notamment sur Androïd). Ne tombez pas dans le panneau surtout si celles-ci vous réclament de l’argent.

Si l’une d’entre elles vous demande de remplir vos coordonnées bancaires ou toute autre information sans rapport avec votre motif de déplacement : fuyez ! Sans forcément piocher dans votre portefeuille, ces fausses applications téléchargées sur Google Play ou l’Apple Store ne seront pas valables auprès de la police. Vous vous exposez ainsi à une amende de 135 euros.

NOS ARTICLES SUR LE CORONAVIRUS
>> 
Coronavirus en Afrique : quelle est la situation sur le continent ?
>> 
Les États-Unis pourront-ils se relever après la crise ?
>> 
Des idées de séries, films et docu pour voyager à domicile pendant le confinement
>> 
Quels sont les symptômes du Covid-19 ?
>> 
Pourquoi la création d'un vaccin prend autant de temps ?
>> 
La carte interactive pour suivre l'évolution du Covid-19 dans le monde