La bourse est fermée

Attention, télécharger le dernier Star Wars pourrait vous coûter très cher

Plusieurs sites frauduleux et profils sur les réseaux sociaux profitent de l’engouement autour du dernier volet de la franchise pour arnaquer de nombreux internautes et récupérer leurs coordonnées bancaires.

Les plus gros succès au cinéma sont des opportunités en or pour les cybercriminels en tout genre, et le dernier Star Wars ne fait pas exception à la règle. Alors que le neuvième et dernier volet "Star Wars : l’Ascension de Skywalker" est sorti en France le 18 décembre dernier, la société de sécurité informatique Kaspersky a repéré plus de 30 sites internet frauduleux et profils sur les réseaux sociaux pour proposer aux internautes de télécharger gratuitement la production Disney.

Ces sites sont déguisés en pages ou profils officiels et, en promettant une copie gratuite du nouveau film, en profitent pour récupérer les numéros de carte bancaire des utilisateurs qui se montrent imprudents, utilisant le prétexte d’un enregistrement nécessaire sur le portail. Ces sites malveillants utilisent à une technique appelée "Black SEO". C’est-à-dire qu’ils se servent d’informations officielles pour assurer leur crédibilité.

Parmi les sites frauduleux repérés, nombreux utilisent ainsi le logo de Lucasfilm et reprennent le design du site officiel du long métrage. Ces attaques phishing permettent ensuite aux pirates de siphonner le contenu de votre compte en banque ou de payer des abonnements en ligne à votre insu. Par ailleurs, précise le site spécialisé Phonandroid, de nombreux hackers aiment revendre les données sur le dark web.

En parallèle de ces attaques, les pirates diffusent également sur la toile des copies factices du film bourrée de virus. Pour éviter les supercheries, Kaspersky conseille notamment de toujours s’assurer que l’extension du fichier vidéo téléchargé soit bien avi, mkv ou mp4. Ces dernières années, les attaques de phishing se multiplient autour des plus grands succès du cinéma ou du petit écran. En 20.934 internautes avaient ainsi subi des attaques pirates en voulant regarder ou télécharger la série Game of Thrones.

Un phénomène en augmentation. En 2019,

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :