Produits cosmétiques : attention aux offres trop alléchantes !

Des produits cosmétiques (Getty / Photo d'illustration)
Des produits cosmétiques (Getty / Photo d’illustration)

L’association de consommateurs UFC – Que Choisir tire la sonnette d’alarme. Elle met en garde contre les offres alléchantes, qui proposent parfois des produits gratuits. C’est notamment le cas dans le domaine des cosmétiques.

UFC Que-Choisir rapporte l’amère expérience d’une Picarde de 74 ans prénommée Jacqueline. Sur Internet, elle tombe sur une offre lui proposant d’essayer deux crèmes anti-rides pour le visage, le tout gratuitement. D’autant que les produits sont recommandés par Sophie Davant, présentatrice sur France 2.

Une offre trop attractive

Jacqueline se laisse séduire et décide de souscrire à l’offre. Elle doit tout de même débourser 5,91 euros pour les frais de préparation et d’expédition. Jacqueline saisit alors son numéro de carte bancaire sur le site. Quelques jours plus tard, les produits lui sont envoyés comme prévu.

Saut que l’offre était trop alléchante pour être vraie. La cliente découvre lorsqu’elle reçoit son colis que la gratuité n’existe pas. Au bout de 14 jours, 99,86 euros sont prélevés, puis, 97,96 euros mensuellement, pour l’envoi d’un nouveau pot. Capture d’écran à l’appui, l’UFC Que Choisir montre que ces précisions étaient toutefois écrites sur le site, mais en bas de page, dans un texte écrit en petits caractères, en gris clair sur fond blanc. Autant dire, pas de quoi sauter aux yeux.

Les difficultés pour résilier son abonnement

Seule solution pour Jacqueline, utiliser le délai de 14 jours de rétractation à partir de la réception de la commande, et renvoyer le produit pour résilier son abonnement. Ce qu’elle a fait, après avoir appelé le service client. “Après plusieurs appels infructueux, je suis tombée sur un téléconseiller parlant très mal le français qui a cherché à me convaincre que l’offre était très intéressante, puis qui m’a proposé de ne payer que 49 €. J’ai refusé et lorsque je lui ai à nouveau demandé de me fournir le numéro de retour, il a alors raccroché”, raconte-t-elle à Que Choisir. Après un nouvel appel, elle est parvenue à obtenir un numéro de retour, et a renvoyé son produit. Aucun prélèvement n’a été réalisé sur son compte.

Cerise sur le gâteau, l’animatrice Sophie Davant n’a pas donné l’autorisation aux marques pour utiliser son images à des fins publicitaires, comme le précise le compte Twitter de son émission sur France 2.

Plus une offre paraît alléchante, plus il faut être vigilant, et bien lire toutes les conditions de vente, même celles écrites en petits caractères !