Marchés français ouverture 6 h 20 min
  • Dow Jones

    31 880,24
    +618,34 (+1,98 %)
     
  • Nasdaq

    11 535,27
    +180,66 (+1,59 %)
     
  • Nikkei 225

    26 952,21
    -49,31 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0676
    -0,0021 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    20 470,06
    -247,18 (-1,19 %)
     
  • BTC-EUR

    27 382,10
    -1 160,04 (-4,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    654,64
    -20,23 (-3,00 %)
     
  • S&P 500

    3 973,75
    +72,39 (+1,86 %)
     

Attention à cette nouvelle escroquerie qui vise les automobilistes

·2 min de lecture
Attention à l’arnaque au faux PV de stationnement, une nouvelle escroquerie qui vise les automobilistes (Crédit : Getty Images)
Attention à l’arnaque au faux PV de stationnement, une nouvelle escroquerie qui vise les automobilistes (Crédit : Getty Images)

Près de Montpellier, un automobiliste a été la cible d’une "tentative d’escroquerie inédite" selon les gendarmes. Sa perspicacité lui a finalement permis de déjouer le piège.

Les automobilistes sont-ils devenus une cible de choix pour les escrocs ? Entre l’arnaque à l’horodateur, celle au rétroviseur ou encore les vols à l’italienne, il y a de quoi se poser la question. Actu Occitanie nous apprend qu’un habitant de l'Hérault a été victime d’une tentative d’arnaque particulièrement vicieuse. Ce dernier a reçu par voie postale une amende de 50 euros de forfait post-stationnement (FPS). Problème de taille : sur l'amende est inscrit une adresse située à Paris, une ville dans laquelle celui qui vit près de Montpellier ne s’est pas rendu dernièrement.

Les gendarmes inquiets

Malgré cette aberration, l’escroquerie a de quoi mettre le doute aux personnes les plus perspicaces. D’abord parce que le courrier ressemble trait pour trait à celui envoyé par le ministère de l’Intérieur. Mais aussi car la plaque d'immatriculation ainsi que la marque du véhicule de la victime sont mentionnées dans la missive.

Perspicace et clairvoyant, l’automobiliste ciblé est parvenu à déjouer l’entourloupe grâce à l’adresse retour bidon indiquée pour effectuer le paiement de l'amende."Méfiant, surtout perspicace, il a évité cette arnaque et pour en avoir le coeur net, il a amené les documents à la gendarmerie de Castries, où après une étude minutieuse, il a été établi qu’il s’agissait de faux parfaitement imités", raconte Actu Occitanie. Après avoir eu vent de ce témoignage, les forces de l’ordre s’inquiètent de cette "tentative d’escroquerie inédite" qui pourrait faire de nombreuses victimes chez des personnes moins aguerries à ces techniques de fraude.

VIDÉO - Bientôt la fin des arnaques au “made in France” ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles