Marchés français ouverture 7 h 15 min
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,67 (+0,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,1976
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,61 (+0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    47 080,09
    -4 248,30 (-8,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     

Attention à ce que la loi climat ne tue pas l'investissement dans l'immobilier

·1 min de lecture

Ceux qui ont pensé que le projet de loi Climat Résilience signé de Barbara Pompili resterait en l’état n’avaient rien compris à ce qui se passait dans notre pays. Le Président Macron a voulu que la Convention citoyenne pour le climat inspire sa politique pour une transition environnementale efficace de la France dans tous les domaines, dont le logement. Il n’a pas pu être sourd aux suppliques des secteurs professionnels l’inclinant à la modération et l’avertissant des risques attachés à l’intégrisme aux seulement aux excès écologistes. Il reste qu’en toute stratégie politique, l’exécutif a rendu une copie pour laquelle il en gardé sous le pied, si l’on peut dire... Le résultat ne s’est pas fait attendre : dès l’examen du texte en commission, avant même le vote en séance, des ajouts majeurs ont été intégrés au projet de loi, et la ministre a déjà devant les députés amendé son propre travail initial. Partant de 69 articles, on est déjà à 127, et 5.000 amendements sont en attente d’examen, sur 7.200 déposés. En somme, on n’a rien vu.

C’est sans conteste pour les propriétaires bailleurs dans l’ancien que la barque a le plus été chargée, au plus mauvais moment. Ce qui est étrange, c’est qu’aucune voix forte ne s’élève pour mettre le gouvernement en garde contre l’attrition du parc locatif et l’incapacité de la plupart des bailleurs de financer la rénovation énergétique, fût-ce avec MaPrimeRénov'. On a hurlé et on hurle encore contre l’encadrement des loyers, au motif qu’il ferait fuir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les premiers logements à 5.000 euros du m² de la Ville de Paris disponibles dès mardi
Déménagement, visites, travaux… ce que ce nouveau confinement vous autorise pour votre logement
Immobilier : le boom des achats de maisons dans les villes moyennes
Immobilier : ces dépenses parfois inattendues que les bailleurs doivent prévoir
Loi climat : le gouvernement va créer des "accompagnateurs rénovation"