Marchés français ouverture 1 h 58 min
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    28 123,38
    -159,65 (-0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0355
    -0,0050 (-0,48 %)
     
  • HANG SENG

    17 162,81
    -410,77 (-2,34 %)
     
  • BTC-EUR

    15 620,58
    -479,69 (-2,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    378,87
    -3,79 (-0,99 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     

Attention à ces faux chèques-cadeaux achetés sur internet

Audrey Meriochaud

De faux chèques cadeaux circulent en ce moment dans tout l'Hexagone. Ils seraient achetés sur les réseaux sociaux. La police explique comment différencier le vrai du faux bon d'achat.

Les fêtes de Noël sont encore loin, et pourtant, l'arnaque aux faux chèques-cadeaux, des bons d'achat donnés par une entreprise à ses salariés souvent en prévision des fêtes de fin d'année, circuleraient déjà dans le Calvados et sur tout le territoire, alerte la police du Calvados, dans un post Facebook en date du 3 octobre dernier.

Certains de ces chèques seraient en vente sur les réseaux sociaux. L'arnaque aurait déjà fait des victimes parmi les commerçants, puisque des plaintes ont été déposées. La police appelle à la plus grande vigilance, en vous donnant des caractéristiques d'un vrai chèque : son montant est thermosensible, il devient rouge à la chaleur, comme lorsque vous passez votre doigt dessus. Il dispose d'un numéro de série unique, et on peut lire, dans le cadre du milieu, et par transparence, "TIR GROUPE".

Une alerte similaire quelques semaines plus tôt en Alsace

Régulièrement, les médias alertent de ces arnaques aux chèques-cadeaux. En juillet, les Dernières Nouvelles d'Alsace relayaient l'alerte de la police du Bas-Rhin, faisant état de l'utilisation de ces faux bons d'achats.

Nos confrères expliquaient que plusieurs plaintes de commerçants avaient été déposées, ces derniers ayant été payés avec de faux chèques-cadeaux TirGroupé, pour des sommes allant de 20 à plus de 1.000 euros. Ces faux bons auraient été achetés à la moitié de leur prix. Sur ces derniers, pas de zone thermo-active, une mention "Copy" indiquée au verso, et aucune zone de couleur qui apparaît au détecteur de faux billets. Nos confrères rappelaient (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - FEMME ACTUELLE - Comment déjouer les arnaques sur Internet ?

Énergie : consomme-t-on vraiment trois fois plus à l'ouest qu'à l'est de Paris ?
Covid-19 : la Chine confine à nouveau une région de 22 millions d'habitants
Déserts médicaux : le flop de l'aide à l'installation des médecins en région parisienne
Le prix de vente de l’électricité plafonné, le barème de l'impôt sur le revenu augmenté… Le flash éco du jour
Soyez prêt à accueillir la nouvelle génération d'IA