La bourse ferme dans 5 h 30 min
  • CAC 40

    6 647,03
    -54,95 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 164,13
    -30,79 (-0,73 %)
     
  • Dow Jones

    34 764,82
    +506,50 (+1,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1738
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,50
    +4,70 (+0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    36 162,39
    -1 693,35 (-4,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 050,33
    -58,59 (-5,28 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,39
    +0,09 (+0,12 %)
     
  • DAX

    15 538,08
    -105,89 (-0,68 %)
     
  • FTSE 100

    7 061,17
    -17,18 (-0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 052,24
    +155,40 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 448,98
    +53,34 (+1,21 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3703
    -0,0018 (-0,13 %)
     

Attentat à Kaboul, villes assiégées… En Afghanistan, l'armée vacille face à l'offensive éclair des talibans

·1 min de lecture

Offensive éclair des talibans. Profitant du retrait des forces internationales, qui doit être effectif d'ici au 31 août, les talibans ont lancé une offensive éclair en Afghanistan. Ces trois derniers mois, ils se sont emparés de vastes territoires ruraux et de postes-frontières clés et n'ont rencontré qu'une faible résistance dans les campagnes. Désormais, c'est vers les villes qu'ils marchent. Depuis quelques jours, les insurgés ont encerclé plusieurs capitales provinciales, encore contrôlées par l'armée. Des combats se déroulent depuis plusieurs jours aux abords de Kandahar (sud) et Hérat (ouest), les deuxième et troisième villes du pays. Leur chute aurait un effet psychologique terrible pour le gouvernement mais, à Hérat, les autorités ont assuré mardi qu'elles avaient commencé à desserrer l'étreinte talibane. Pour tenter d'enrayer cette progression, les forces afghanes et américaines se sont livrées à de multiples bombardements aériens ces derniers jours.

Un attentat contre le ministre de la Défense. C'est dans ce contexte que les talibans ont revendiqué l'attentat ayant visé, mardi, le ministre afghan de la Défense à Kaboul. Celui-ci s'en est sorti indemne, mais huit civils ont perdu la vie dans cette attaque qui s'est déroulée en deux temps. Un véhicule piégé a d'abord explosé devant le domicile d'un député, voisin de celui du ministre. Puis, des assaillants sont parvenus à pénétrer dans la maison du ministre, avant d'être tués par les forces de sécurité au terme d'un...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles