Marchés français ouverture 7 h 38 min
  • Dow Jones

    32 654,59
    +431,17 (+1,34 %)
     
  • Nasdaq

    11 984,52
    +321,73 (+2,76 %)
     
  • Nikkei 225

    26 659,75
    +112,70 (+0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,0551
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    20 602,52
    +652,31 (+3,27 %)
     
  • BTC-EUR

    28 895,88
    +262,96 (+0,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    677,94
    +435,26 (+179,36 %)
     
  • S&P 500

    4 088,85
    +80,84 (+2,02 %)
     

Ce qui attend Elon Musk en rachetant Twitter

L'homme d'affaires rachète un réseau social qui cherche encore son modèle pour gagner de l'argent. Il devra arbitrer entre sa volonté de liberté et le besoin de rassurer les annonceurs.

Le réseau social n’a pas gagné d’argent depuis deux ans. Il n’est ni le plus populaire, ni le plus rentable des réseaux sociaux. Mais Elon Musk en a fait une affaire personnelle. Il rachètera Twitter quoi qu’il en coûte… Depuis qu’il a reçu l’accord du conseil d’administration de Twitter, le milliardaire fait le tour des banques et des investisseurs pour financer son OPA à 44 milliards de dollars. Le jeudi 5 mai, il a affirmé avoir sécurisé auprès de plusieurs d’entre eux, dont , le fondateur d’Oracle, ou encore, l’homme d’affaire saoudien, Al Walid Ben Talal.

Même pour , trouver des fonds n’aura pas été de tout repos. D’après le document transmis jeudi à la SEC, le gendarme de la bourse américain, Elon Musk devrait engager jusqu'à 21 milliards de sa fortune personnelle dans l'opération. Afin de compléter cette somme, douze banques, dont la BNP Paribas et la Société générale, ont accepté de lui accorder deux prêts distincts pour un total de 25,5 milliards de dollars. L'entrepreneur dispose donc, à ce jour, de plus de 46 milliards de dollars pour finaliser le rachat de Twitter.

L'un de ses prêts doit encore lui être accordé par la banque Morgan Stanley, l'architecte de ce montage financier, à condition d'engager une partie de ses actions chez Tesla. Mais en faisant appel à des investisseurs privés, Elon Musk a réussi à faire baisser le montant de ce prêt et réduire le risque de cette opération pour sa fortune personnelle. Un tour de table d’autant plus important que cet emprunt pèsera directement sur l’avenir de Twitter. C'est à l'entreprise, en effet, qu'il sera demandé de rembourser ce prêt à la marge de 6,5 milliards de dollars.

Lire aussi

Le défi de la rentabilité

Pour une société qui n’a pas réalisé de bénéfices ces dernières années, la pilule pourrait être dure à avaler. L’offre de rachat d'Elon Musk intervient à un moment sensible pour le réseau social qui emploie plus 7.000 salariés dans 35 bureaux à travers le monde. Twitter connaît une période de transi[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles