La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 912,42
    -127,01 (-0,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Attaque du Thalys : Le tireur de l’attentat déjoué en 2015 rejugé en appel

Attaque du Thalys : Le tireur de l’attentat déjoué en 2015 rejugé en appel

DJIHADISME - Le Marocain Ayoub El Khazzani avait été empêché de commettre un massacre grâce à l’intervention de trois soldats américains présents à bord. Il a été condamné à perpétuité en première instance, et est rejugé à Paris jusqu’au 9 décembre

La cour d’assises spéciale de Paris juge en appel à partir de ce lundi l’attentat déjoué du train Thalys. Un seul homme dans le box, le tireur du train Ayoub El Khazzani. En première instance, le Marocain a été condamné à la réclusion à perpétuité.

« Je n’ai rien à déclarer », a indiqué en français l’accusé à l’issue de la présentation des faits par le président David Hill. Le 21 août 2015, Ayoub El Khazzani, 33 ans, était monté à Bruxelles dans le train Thalys Amsterdam-Paris armé d’une kalachnikov, d’un pistolet semi-automatique, d’un cutter et de près de 300 munitions.

Il n’avait été empêché de commettre un massacre que par l’intervention « héroïque » de plusieurs passagers, dont trois soldats américains en civil qui étaient alors en vacances. Ces trois Américains, Anthony Sadler, Alek Skarlatos et Spencer Stone, décorés depuis de la Légion d’honneur et qui ont reçu en février 2019 la nationalité française pour avoir « risqué leur vie pour les valeurs de la République », devraient témoigner le 29 novembre devant la cour.

Un accusé formé en Syrie par Abdelhamid Abaaoud

Conformément aux réquisitions du ministère public, la co(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Attaque du Thalys : « Les mêmes peurs, les mêmes cauchemars… » Les avocats des parties civiles détaillent le traumatisme des passagers
Attaque du Thalys : Ayoub El Khazzani « voulait tuer tout le monde », raconte l’un des ex-soldats américains
Attaque du Thalys : « Nous avions changé de wagon parce qu’il n’y avait pas de wifi », raconte l’un des ex-soldats américains