La bourse ferme dans 1 h 37 min
  • CAC 40

    6 644,93
    +22,34 (+0,34 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 175,61
    +5,74 (+0,14 %)
     
  • Dow Jones

    34 665,11
    -86,21 (-0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,1755
    -0,0017 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 751,30
    -5,40 (-0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    40 324,71
    -450,00 (-1,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 205,01
    -20,52 (-1,67 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,83
    -0,78 (-1,07 %)
     
  • DAX

    15 632,09
    -19,66 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 030,57
    +3,09 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 108,99
    -72,94 (-0,48 %)
     
  • S&P 500

    4 453,05
    -20,70 (-0,46 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3778
    -0,0018 (-0,13 %)
     

Attaque au mortier à Bonneuil-sur-Marne: un second mineur mis en examen et incarcéré

·2 min de lecture

Âgé de 16 ans, il est poursuivi pour "tentative de meurtre sur personne dépositaire de l'autorité publique en bande organisée", après l'attaque qui a blessé 3 policiers le 25 juillet.

Le coup de filet continue dans le Val-de-Marne après l'agression de trois policiers de la BAC blessés à Bonneuil-sur-Marne (94) le 25 juillet dernier par des tirs de mortier.

Après l'interpellation d'un premier mineur ce dimanche à Paris, un autre mineur de 16 ans soupçonné d'être l'auteur du tir de mortier d'artifice ayant brûlé un policier, a été mis en examen mardi et incarcéré, a indiqué le parquet de Créteil.

Déjà connu des services de police pour un tir de mortier d'artifice, il est le second dans cette affaire à être poursuivi pour "tentative de meurtre sur personne dépositaire de l'autorité publique en bande organisée".

Il a été placé sous mandat de dépôt provisoire en attendant un débat différé devant un juge des libertés et de la détention prévu vendredi, a précisé le parquet.

Un policier brûlé au deuxième degré dans le dos

L'enquête ouverte pour "tentative d'homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique, complicité de cette tentative, violences aggravées, menaces de mort et enregistrement et diffusion d'images violentes" a été confiée à la Sûreté départementale. Cinq mineurs âgés de 14 à 16 ans ont été placés en garde à vue puis remis en liberté la semaine dernière.

Les investigations se poursuivent pour identifier d'autres participants "actifs" sur un total d'une "quarantaine de jeunes" réunis au moment des faits.

L'un des policiers, âgé de 37 ans et membre de la BAC de Créteil, a été brûlé au deuxième degré au bas du dos, sans que son pronostic vital soit engagé. Il s'est vu attribuer 15 jours d'ITT (incapacité totale de travail). Ses deux collègues ont reçu entre 10 et 15 jours d'ITT après des blessures aux tympans.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles