Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,02 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0661
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 406,70
    +8,70 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 105,54
    +904,05 (+1,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 392,49
    +79,87 (+6,09 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,51 (+0,62 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2373
    -0,0065 (-0,52 %)
     

Atos : le cabinet Onepoint devient premier actionnaire et entend sortir le groupe «de l'impasse»

Chesnot / GettyImages

Nouveau rebondissement dans le feuilleton Atos : le cabinet Onepoint, qui avait échoué à racheter les activités stratégiques du groupe en 2022, est revenu en force en devenant son premier actionnaire, avec l'objectif de "sortir Atos de l'impasse" par un nouvel accord avec le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky. Alors que le cours d'Atos s'est effondré à moins de 5 euros la semaine dernière, Onepoint en a acquis 9,9% du capital, ce qui en fait son premier actionnaire. Résultat, l'action Atos a bondi de 12% jeudi matin, à plus de 7 euros, avant de retomber à 6,29 euros, son cours de la veille. Cet investissement surprise - environ 55 millions d'euros, mathématiquement - s'est fait de manière amicale, ont fait savoir Onepoint et Atos. Le cabinet de conseil, qui affiche 500 millions d'euros de chiffre d'affaires, veut maintenant jouer un rôle stratégique : pousser la direction d'Atos à modifier l'accord avec Daniel Kretinsky, pour l'écarter de la branche stratégique Eviden. Une solution qui pourrait satisfaire tout le monde. Dont Daniel Kretinsky, a fait savoir son entourage à l'AFP.

Atos, déficitaire et lourdement endetté, a prévu en 2022 de se scinder, avec d'un côté la branche Tech Foundations (infogérance) et de l'autre Eviden (cloud, cybersécurité, supercalculateurs). Cet été, le groupe a décidé de vendre Tech Foundations au milliardaire tchèque. Eviden serait en revanche mise en Bourse, après une augmentation de capital de 900 millions d'euros. Personne jusqu'ici n'est sur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Taux inchangés : les marchés mondiaux fêtent les déclarations du président de la Fed
Ouganda : une ONG revient à la charge contre le mégaprojet de TotalEnergies
LinkedIn compte désormais un milliard de membres et lance une IA pour trouver du travail
Les Beatles surprennent leurs fans avec la sortie d'une chanson inédite, mixée à l'aide de l'IA
Disney débourse plus de 8,6 milliards de dollars pour finir de racheter Hulu