La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1604
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 768,70
    -29,20 (-1,62 %)
     
  • BTC-EUR

    53 819,18
    +3 907,77 (+7,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,45
    +1,14 (+1,40 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3746
    +0,0069 (+0,51 %)
     

Athlé - Nairobi - Trayvon Bromell signe la meilleure performance mondiale de l'année à Nairobi sur un 100 m fou

·2 min de lecture

L'Américain Trayvon Bromell a réalisé la meilleure performance mondiale de l'année sur 100 m en 9''76 à l'occasion du meeting de Nairobi samedi, juste devant l'improbable Ferdinand Omanyala (9''77). Record personnel pour le Français Mouhamadou Fall (10''04). Il est le grand battu des Jeux, favori du 100 m disparu, tétanisé, dès les demi-finales à Tokyo. Mais Trayvon Bromell a confirmé samedi lors de la Kip Keino Classic à Nairobi au Kenya (en altitude donc) qu'il restait le sprinter le plus véloce de la saison. Il l'a emporté en 9''76 (+1,2 m/s), un centième plus vite que son record personnel (9''77) en avril à Miramar (Floride) et quatre centièmes plus vite qu'en finale des sélections olympiques américaines où il avait signé le même chrono que le champion olympique italien Marcell Jacobs en finale des Jeux (9''80). Ferdinand Omanyala fait sensation à domicile Au Kenya, l'Américain devance d'un centième l'improbable sensation kenyane, Ferdinand Omanyala, qui signe là le record d'Afrique (9''77). à 25 ans, le Kenyan s'installe dans le top 10 tous temps, lui qui sprintait en 10''47 il y a deux ans, en 10''32 l'an dernier ou encore début mars (malgré +2 m/s de vent). Une progression dont la brusquerie est irréelle. Cet été, Omanyala avait lui aussi échoué en demi-finale du 100m aux JO (3e de sa course en 10''00), avant de descendre pour la première - et unique - fois (jusqu'à samedi) sous les 10 secondes en Autriche le 14 août (9''96 puis 9''86). Le Français Mouhamadou Fall, 4e, a battu, lui, son record personnel en 10''04, quatre centièmes de mieux qu'à Berne le 21 août. lire aussi L'actualité de l'athlétisme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles