La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 973,66
    +159,40 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    13 182,01
    +183,51 (+1,41 %)
     
  • Nikkei 225

    28 633,46
    +391,25 (+1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,2127
    +0,0044 (+0,36 %)
     
  • HANG SENG

    29 642,28
    +779,51 (+2,70 %)
     
  • BTC-EUR

    30 479,01
    +306,02 (+1,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    730,75
    +15,55 (+2,17 %)
     
  • S&P 500

    3 801,48
    +33,23 (+0,88 %)
     

Les astronomes ont repéré une galaxie 'mourante' après une collision majeure

·2 min de lecture

Pour la première fois, les astronomes peuvent observer clairement une galaxie qui commence à disparaître. À neuf milliards d'années-lumière de la Terre, la galaxie ID2299 perd un gaz froid essentiel qui contribue à la création de nouvelles étoiles. Chaque année, elle perd assez de gaz pour créer 10 000 soleils. Elle a d'ores et déjà perdu près de la moitié de son gaz froid. Le reste est utilisé pour former de nouvelles étoiles, à un rythme des centaines de fois plus rapide que dans la Voie lactée.

À ce rythme, la galaxie sera bientôt à court de gaz de réserve et ne pourra pas créer de nouvelles étoiles. Pour une galaxie, c'est la mort. L'équipe de chercheurs qui a découvert ID2299 et sa disparition imminente a publié ses découvertes lundi 11 janvier dans la revue Nature Astronomy.

À lire aussi — L'espace en 2021 : les grandes missions vers Mars, éclipses, vols d'astronautes et lancements de fusées à surveiller cette année

Ils pensent que ID2299 s'est formée après que deux galaxies se sont écrasées et ont fusionné, créant ainsi un nouvel ensemble. Cette galaxie a une "queue de marée" révélatrice, d'où des flux d'étoiles et de matière interstellaire s'échappent dans l'espace.

Les queues de marée se forment souvent lorsque les couches extérieures des galaxies se détachent lors de leur fusion. Dans les galaxies lointaines, ces queues sont généralement trop faibles pour que les astronomes sur Terre puissent les voir, bien qu'elles aient été détectées sur des centaines de galaxies. Les chercheurs ont repéré celle-ci juste au moment où elle commençait à s'étendre dans l'espace. C'est là que tout le gaz s'échappe.

Cette découverte suggère que les collisions majeures peuvent laisser des galaxies déversant des gaz vitaux dans l'espace, un processus qui finit par les vider et stopper la formation d'étoiles, menant ainsi à leur disparition.

"C'est la première fois que nous avons observé une galaxie massive typique de formation d'étoiles dans l'univers lointain, sur le point de 'mourir' (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Galaxy S21, Buds Pro, Smart Tags... Les annonces de Samsung lors de sa conférence Galaxy Unpacked
Jack Dorsey, le patron de Twitter, sort de son silence après avoir banni Trump de son réseau
L'OMS se réunit en urgence pour émettre de nouvelles recommandations sur les variants du Covid-19
8 innovations santé repérées au CES 2021 parmi tous les gadgets tech
Signal ou WhatsApp ? Voici ce qui différencie ces applications et comment les choisir