La bourse est fermée

Les astronautes de la mission spatiale de SpaceX auraient une chance sur 276 de succomber lors du vol prévu mercredi 27 mai

SpaceX est sur le point de lancer ses premiers êtres humains en orbite et, ce faisant, de ressusciter les vols spatiaux habités depuis l'Amérique. Bien que le vol de SpaceX soit expérimental, les deux astronautes prévus pour le piloter — Bob Behnken et Doug Hurley — disent qu'ils en acceptent les risques. La société spatiale, fondée par Elon Musk en 2002, a travaillé pendant près de dix ans avec la Nasa pour concevoir, construire et faire voler un nouveau vaisseau spatial de sept places, appelé Crew Dragon.

Avec un effort de plus de 3,1 milliards de dollars (2,84 milliards d'euros), la Nasa espère pouvoir lancer à nouveau des astronautes depuis le sol américain — elle a mis à la retraite sa dernière navette spatiale en juillet 2011. La Nasa a choisi les astronautes chevronnés Bob Behnken et Doug Hurley pour piloter la mission, appelée Demo-2. Si tout se passe comme prévu, le duo devrait décoller du Centre spatial Kennedy, en Floride, à 16 h 33 (heure de la côte Est), le mercredi 27 mai, au sommet d'une fusée Falcon 9. L'équipage s'envolerait ensuite vers la Station spatiale internationale (ISS), s'amarrerait au laboratoire de la taille d'un terrain de football et y resterait jusqu'à 110 jours, avant de revenir sur Terre à l'intérieur de Crew Dragon.

Mais, comme la Nasa, SpaceX et les astronautes eux-mêmes l'ont clairement indiqué : Demo-2 n'est pas seulement un vol d'essai expérimental avec équipage, mais le premier vol d'un tout nouveau vaisseau spatial depuis près de 40 ans. "Nous serons sur nos gardes jusqu'à ce que Bob et Doug rentrent à la maison", a déclaré Kathy Lueders, qui gère le programme des équipages commerciaux de la Nasa, lors d'un point de presse vendredi 22 mai. "Nos équipes étudient et pensent à tous les risques qui existent, et nous avons travaillé dur pour minimiser ceux que nous connaissons, et nous continuerons à les chercher — et à les prévenir — jusqu'à ce que nous les ramenions à la maison."

Samedi 23 mai, la Nasa a déclaré à Business Insider US à quel point elle pense que le vol sera risqué, partageant deux estimations de risques clés, à savoir que la mission de l'équipage échoue ou que les astronautes soient tués.

Le programme des équipages commerciaux de la Nasa exige que des fournisseurs comme SpaceX et Boeing, qui développe également un nouveau vaisseau spatial (appelé CST-100 Starliner), satisfassent à une série d'exigences de sécurité (...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Le dispositif du chômage partiel va évoluer mais cela ne changera rien pour les salariés
Combien YouTube paye les créateurs avec 100 000 abonnés par mois, selon un influenceur de fitness
De 'Madden' à 'Fortnite' : ces 7 jeux seront disponibles sur PS5 et la Xbox next-gen lors de leur lancement
Le début des soldes d'été pourrait être décalé à fin juillet
Bernard Arnault s'empare d'un quart du capital de Lagardère