La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 609,15
    +34,79 (+0,62 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 539,27
    +22,17 (+0,63 %)
     
  • Dow Jones

    30 218,26
    +248,74 (+0,83 %)
     
  • EUR/USD

    1,2127
    -0,0022 (-0,18 %)
     
  • Gold future

    1 842,00
    +0,90 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    15 788,72
    +72,95 (+0,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    365,19
    -14,05 (-3,71 %)
     
  • Pétrole WTI

    46,09
    +0,45 (+0,99 %)
     
  • DAX

    13 298,96
    +46,10 (+0,35 %)
     
  • FTSE 100

    6 550,23
    +59,96 (+0,92 %)
     
  • Nasdaq

    12 464,23
    +87,05 (+0,70 %)
     
  • S&P 500

    3 699,12
    +32,40 (+0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    26 751,24
    -58,13 (-0,22 %)
     
  • HANG SENG

    26 835,92
    +107,42 (+0,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,3438
    -0,0015 (-0,11 %)
     

Assurance vie : le taux du fonds euros de l’Afer en baisse, son président appelle les épargnants à prendre plus de risque

“Si vous restez à 100 % en capital garanti, nous n’aurez que vos yeux pour pleurer”. Cette phrase choc, prononcée par Gérard Bekerman le mardi 14 janvier 2020 lors de la conférence de presse de l’Afer, symbolise bien l’état d’esprit actuel du président de l’Association française d’épargne et de retraite. Acteur majeur du marché de l’assurance vie et ardent défenseur du fonds euros, le dirigeant de l’association qui regroupe à fin 2019 pas moins de 760.000 épargnants a dû se résoudre à servir à ses adhérents un taux de 1,85 % sur son support à capital garanti, le Fonds garanti en euros. Un rendement, net de frais de gestion mais avant fiscalité, en recul de 0,40 point par rapport à l’exercice précédent (2,25 %), qui constitue un réel décrochage pour l’Afer, dont le fonds euros est habituellement un des plus rémunérateurs du marché.

>> Notre service - Testez notre comparateur d’Assurances vie

Encore à 2,65 % en 2016, le taux du support sans risque a donc été amputé de près d’un tiers en seulement trois ans. Une rémunération en chute alors même que la provision pour participation aux bénéfices (PPB), c’est-à-dire la réserve que constituent les assureurs pour garantir le rendement futur, n’a pas été dotée pour la deuxième année consécutive. “Le taux est un paramètre parmi d’autres”, nuance Gérard Bekerman. Ce dernier reconnaît pourtant que, dans une période marquée par des taux au plancher, “l’assurance vie risque d’appauvrir les épargnants”.

“Plus d’eurocroissance et d’unités de comptes”

Face à cet aléa de plus en plus menaçant, il appelle le public à évoluer : “Nous devons préparer les épargnants au changement”. Une mutation déjà en cours puisque le président de l’Afer admet l’avoir quelque peu forcée chez les nouveaux adhérents : “Pour tous les versements supérieurs à 100.000 euros, il est préconisé d’effectuer des versements à 30 % en unités de compte et à 70 % sur le fonds général”. Cette recommandation, qui correspond en réalité à une obligation pour les nouveaux arrivants,

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Crédit d'impôt : le joli virement que vont recevoir 9 millions de ménages aujourd'hui
Ces villes (parfois surprenantes) qui abritent les plus riches propriétaires immobiliers
5 techniques (non violentes) pour gérer les conflits au bureau
L'appel à l'aide de "Maman au chocolat" qui doit changer son nom
Comment tenir une comptabilité d’entreprise ?