La bourse ferme dans 1 h 6 min

Assurance vie : comment préparer son contrat à un retour de l’inflation

·2 min de lecture

0,5% ! C’est le chiffre de l’inflation en France en 2020, selon l’Insee. Ce niveau proche de zéro n’émeut toutefois plus grand monde tant nous y sommes habitués. Il faut en effet remonter à 2011 pour trouver un chiffre d’inflation supérieur à 2% (2,1% exactement). Mais entre la hausse du cours des matières premières, l’amélioration de la croissance ou encore la tentation de certaines entreprises à relocaliser leur production, les craintes de la voir ressurgir sont nombreuses. Sans parler des immenses plans de soutien des États et de l’interventionnisme des grandes banques centrales qui injectent des tombereaux de liquidité dans l’économie. D’ailleurs le taux d’intérêt américain à 10 ans, référence mondiale en la matière, l’anticipe déjà. Depuis le début de l’année, il a augmenté de 65% passant de 0,92% à 1,52% (au 10 mars 2020). Un contrat d’assurance vie multisupport permet de sélectionner différentes solutions d’investissement : le classique fonds en euros, des fonds en actions, en obligations, en immobilier… Mais comment faire les bons choix si vous estimez que les prochains mois seront marqués par un retour de l’inflation ? Le fonds en euros, protecteur mais peu rémunérateur C’est le support traditionnel d’un contrat d’assurance vie. Composé d’environ 80% d’actifs obligataires, son rendement, en moyenne légèrement supérieur à 1% en 2020 (avant prélèvements sociaux de 17,2%), souffre actuellement du niveau nul, voire négatif, des taux d’intérêt. Si une hausse de l’inflation entrainait avec elle les taux, celle-ci aurait pour premier effet de faire baisser le prix des obligations à taux fixe que détient un assureur via le fonds en euros. Rien de grave tant que celle-ci est mesurée, les assureurs disposant de plus-values latentes très importantes sur d’anciennes obligations plus rémunératrices. De son côté l’épargnant Cliquez ici pour lire la suite