La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 270,09
    -121,43 (-0,39 %)
     
  • Nasdaq

    12 997,75
    -361,04 (-2,70 %)
     
  • Nikkei 225

    29 559,10
    +150,93 (+0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,2067
    -0,0020 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    29 880,42
    +784,56 (+2,70 %)
     
  • BTC-EUR

    42 303,97
    +2 364,51 (+5,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 020,60
    +32,50 (+3,29 %)
     
  • S&P 500

    3 819,72
    -50,57 (-1,31 %)
     

Assurance vie : “Pourquoi est-ce le seul placement à ne pas pouvoir être transféré ?”

·2 min de lecture

Le taux d’épargne des Français fait plus que jamais parler de lui depuis que la crise sanitaire a engendré un surplus colossal d’épargne chez les ménages français. Avec lui, un autre sujet récurrent revient en une de la presse économique : la nécessité de "flécher" cette épargne dormante et de l’orienter vers le financement de l’économie réelle. Encourager les Français à investir leur épargne sur le long terme, afin de faire fructifier leur capital tout en contribuant à l'économie productive : c’était l’objectif phare de la loi Pacte, votée en 2019. Un objectif tout à fait louable, mais partiellement manqué.

A première vue, la loi Pacte a pourtant rempli sa mission : une dizaine de dispositifs d’épargne retraite existants ont été assouplis et homogénéisés, pour permettre une plus grande flexibilité et une meilleure circulation des capitaux. Seul hic : tous combinés, ces dispositifs ne pèsent que 200 milliards d’euros... une goutte d’eau dans les 5.000 milliards d’euros d’épargne des Français !

>> Notre service - Testez notre comparateur d’Assurances vie

En réalité, c’est l’assurance vie qui draine l’essentiel des sommes que les épargnants destinent à leur retraite. Et c’est elle qui demeure, année après année, le placement préféré des Français. C’est donc avant tout à la modernisation de l’assurance vie que la loi Pacte aurait dû s’intéresser pour parvenir à stimuler l’épargne de long terme.

Conscientes de cet enjeu, différentes parties prenantes ont milité, tout au long du processus législatif, pour que l’assurance vie ne reste pas sur le bord du chemin de la réforme. Résultat : après de longs débats et d’âpres négociations au Sénat comme à l’Assemblée nationale, la version définitive de la loi Pacte adoptée le 11 avril 2019 a finalement intégré une première avancée timide vers l’assouplissement de l’assurance vie. Il est désormais possible, en théorie, de transférer son assurance vie au sein de la même société d’assurance, sans perdre les avantages fiscaux liés à l’ancienneté (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Forfait mobile, forfait box : derniers jours pour profiter d’offres à prix exceptionnels, jusqu’à 600 euros d’économies
Epargne salariale : pourquoi vous devez lire votre nouveau relevé annuel
Pourquoi le capital décès des fonctionnaires et des contractuels va (exceptionnellement) augmenter en 2021
Assurance vie : les taux de 450 contrats passés à la loupe
Le remboursement des psychologues préconisé par la Cour des comptes