La bourse est fermée

Pourquoi l'époque du tout fonds euros dans l'assurance-vie est révolue

1 / 2

Pourquoi l'époque du tout fonds euros dans l'assurance-vie est révolue

Alors que les assureurs-vie commencent à publier des taux de rendement particulièrement faibles pour 2019 sur les contrats en fonds euros, cette allocation dénuée de risques au sein du placement préféré des Français a-t-elle encore un avenir?

Longtemps, les fonds euros d'assurance vie ont été le placement privilégié des épargnants français. Selon la Fédération française de l’assurance (FFA), la collecte nette de l'assurance vie en 2018 a atteint 22,4 milliards d'euros, le meilleur résultat constaté depuis 2015. Et à fin octobre 2019, ces fonds au capital garanti attiraient encore les trois quarts de la collecte de l'assurance-vie, selon les données provisoires publiés le mois dernier par la FFA.

Mais les chiffres sont là. Les taux servis pour les fonds euros s'amenuisent d'année en année. En 2019, les analystes tablent sur un rendement moyen oscillant entre 1,30 et 1,40% (contre 1,80% en 2018).

À titre d'exemple, après Swiss Life, c'est Generali qui a récemment communiqué un taux de rendement de 1% seulement pour 2019. La faute à des règles prudentielles qui fragilisent le secteur, expliquent les observateurs. Les assureurs se retrouvent aujourd'hui pris en étau entre, d'un côté la faiblesse des rémunérations qu'ils obtiennent eux-mêmes sur le marché des obligations d'Etat ; de l'autre l'obligation de garantir à leurs clients le capital investi. Quoi qu'il en soit, l'érosion du rendement préoccupe les épargnants.

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi