Assurance vie, diesel, allocations… les hausses d'impôts que Hollande nous prépare

Pour trouver de nouvelles recettes fiscales en 2014, le gouvernement est en train d'étudier différentes pistes, qui risquent de concerner en premier lieu les ménages.

La chasse aux hausses d'impôts est relancée. Le gouvernement va devoir trouver 6 milliards d'euros de recettes supplémentaires l'an prochain s'il veut atteindre son objectif de réduction du déficit public, a reconnu le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, ce lundi sur Europe 1. Les ménages, qui ont déjà payé un lourd tribut depuis le début de la crise, devraient à nouveau être mis à contribution. Voici les principales pistes étudiées par l'exécutif.

> Faire évoluer la fiscalité de l'assurance vie

Le gouvernement a promis une réforme de la fiscalité de l'épargne. Il fera des annonces dans ce sens après la remise du rapport des députés Karine Berger et Dominique Lefebvre, attendue en mars.

En ligne de mire, notamment : l'assurance vie. Actuellement, les retraits sont taxés à 35% jusqu'à la 4ème année de détention, à 15% entre 4 et 8 ans et à 7,5% au-delà (sans compter les prélèvements sociaux). L'idée serait d'allonger à 10 ou 12 ans la durée permettant de bénéficier du taux de 7,5%.

Autre piste, suggérée par le rapport Gallois sur la compétitivité : avantager fiscalement les contrats en unités de compte (investis sur les marchés financiers) par rapport aux fonds en euros (à capital garanti). Objectif : inciter les ménages à se tourner davantage vers les actions afin de financer l'économie.

Lire aussi : Assurance vie : les rendements 2012 de plus de 180 contrats

> Soumettre en partie le Livret A aux prélèvements sociaux

Depuis l'augmentation de 50% du plafond du Livret A, les appels à un durcissement de sa fiscalité se multiplient. La Cour des comptes avait notamment proposé l'an dernier de le soumettre aux prélèvements ...

... Lire la suite sur capital.fr