La bourse ferme dans 2 h 7 min

Assurance vie : les bugs informatiques de l'Afer agacent les épargnants

De nombreuses opérations en “stand-by”. Les adhérents de l’Afer, la principale association d’épargnants en France, ont dû ou doivent encore faire face à des dysfonctionnements sur leur contrat d’assurance vie. En cause, des bugs qui ont lieu “à la suite d’une migration informatique effectuée le 1er octobre dernier par Aviva [l’assureur du contrat distribué par l’Afer, NDLR] pour moderniser le système d’information de l’Afer, vieux de 42 ans”, explique l’Argus de l’Assurance.

Gestion des contrats, arbitrages, demandes de rachats et d’avances, versements, nouvelles adhésions, affichage dans l’espace adhérents… toutes les opérations ont été touchées, selon le journal spécialisé. De quoi agacer les adhérents de l’Afer. “Adhérent depuis de nombreuses années, [...] j’ai effectué une demande de rachat partiel le 17 octobre 2019. A ce jour, le 10 novembre 2019, je suis sans aucune réponse”, peut-on lire sur le site d’avis Opinion-assurances.fr.

>> A lire aussi - Assurance vie : “la sécurité ne rémunère plus”, selon l'Afer

Certains adhérents n’ont d’ailleurs pas hésité à faire part de leur mécontentement dès début octobre sur ce site. “J'ai fait une demande de rachat partiel, il y a trois semaines. Aucune nouvelle sur mon compte, sinon que mon conseiller possède bien l'information et rien ne se passe. J'ai absolument besoin de cet argent pour payer mes impôts fonciers... Ce retard est extrêmement pénalisant”, signalait un autre épargnant dès le 14 octobre.

D’autres ont eu la “chance” de voir leur problème résolu depuis. C’est le cas de Lionel Le Gal, adhérent depuis 1992. Fin septembre, cet épargnant a fait une demande de rachat partiel de 8.000 euros, relate l’Argus. Sans nouvelle de son opération, il a tenté de contacter l’association par téléphone. “Impossible de les avoir en raison, dixit leur message, d'un trop grand nombre d'appels liés à un problème de migration informatique. Je leur ai passé des mails, aucune réponse non plus”, décrit-il. Après avoir renouvelé sa demande

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Assurance vie : “la sécurité ne rémunère plus”, selon l'Afer
Assurance vie : l’avantage fiscal pour les successions dans le collimateur des députés MoDem
Assurance vie : un troisième acteur veut restreindre les versements sur ses fonds en euros
Assurance vie : comment redynamiser votre vieux contrat
Assurance vie : les mesures envisagées par AG2R La Mondiale pour durcir l'accès aux fonds en euros