Marchés français ouverture 6 h 29 min
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    29 551,69
    -131,68 (-0,44 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    -0,0010 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,61 (+0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    46 869,16
    -4 392,00 (-8,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 265,01
    -126,70 (-9,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     

Assurance vie : le boom de la gestion sous mandat

Marie-Eve FRÉNAY
·1 min de lecture
flèche qui monte
flèche qui monte

Vous connaissez la « loi de Say » selon laquelle l’offre crée sa propre demande ? Eh bien, en finances personnelles, la gestion pilotée en assurance vie donne une bonne illustration de cette théorie économique. En effet, ces dernières années, dans un contexte où les assureurs veulent limiter les versements sur les fonds euros, les distributeurs ont mis sur le devant de la scène leurs mandats d’arbitrage. Argument massue : permettre ainsi aux épargnants de diversifier facilement leur patrimoine et de doper sur le long terme le rendement de leur contrat en s’ouvrant aux fonds non garantis. Et cette mise en avant s'est effectivement accompagnée d'une montée en puissance des mandats en assurance vie.

Selon l’Autorité des marchés financiers, la part des sociétés de gestion qui gèrent des mandats d’arbitrage en assurance vie est passée de 10,8% en 2011 à 16,2% en 2012 pour atteindre 18,3% en 2019. L’AMF souligne tout de même que cette proportion est restée plutôt constante ces dernières années « entre 18% et 19%, soit 111 sociétés de gestion au 31 décembre 2019 ». En revanche, les sommes qui sont confiées à ces gérants sont, quant à elle, loin d’être stables. Au contraire, elles flambent.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts 2021 : vos revenus et avantages qui échappent à la déclaration
- Forfait mobile : 100 Go à moins de 10 euros chez Cdiscount
- Impôts 2021 : la date de début de déclaration révélée