La bourse ferme dans 3 h 40 min

Assurance vie : le bon plan des associations d’épargnants

Les performances des fonds en euros des contrats d’assurance vie des associations d’épargnants sortent encore une fois du lot cette année. Ce n’est pas leur seul atout, explique Cyrille Chartier-Kastler, spécialiste du marché de l’assurance.

Dur, dur, de savoir où ouvrir une assurance vie, parmi la pléthore d’offres existantes… Plutôt que votre banque ou un assureur, pourquoi ne pas opter pour une association d’épargnants ? Ces structures possèdent en effet de nombreux atouts, à commencer par les performances des fonds en euros sur lesquels elles proposent d’investir, encore supérieures à la moyenne cette année (voir le tableau plus bas). Encore faut-il bien les choisir, car toutes ces assos n’ont pas le même degré d’indépendance par rapport à l’assureur du contrat, explique Cyrille Chartier-Kastler, fondateur de Goodvalueformoney.eu, spécialiste du marché de l’assurance.

⋙ A lire aussi : Taux 2017 de l’assurance vie : plus de 200 contrats à la loupe

Capital : De nombreuses associations d’épargnants proposent d’investir dans des contrats d’assurance vie… mais sont-elles toutes fiables ?

Cyrille Chartier-Kastler : Il faut savoir faire la part des choses, car bon nombre d’associations d’épargnants sont en fait des émanations “quasi captives” de banques ou d’assureurs, dont l’indépendance est relative. Sans vouloir “idéaliser” la notion d’association d’épargnants “totalement autonome”, certaines sortent tout de même du lot sur ce point. Je citerais principalement l’Afer, Asac-Fapes, Gaipare et Agipi aussi, même si les liens de cette dernière avec AXA sont forts. Cette notion d’indépendance est importante, car dans le cadre de ces associations les contrats souscrits sont “collectifs”. C’est-à-dire que si une modification des conditions générales est acceptée par l’association (lors de l’Assemblée Générale ou par délégation de celle-ci), elle s’impose à l’ensemble des souscripteurs, sans (...) Cliquez ici pour voir la suite