La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    41 492,62
    +319,89 (+0,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Assurance de téléphone mobile : le médiateur fustige des “escroqueries”

·1 min de lecture

C’est un marché de niche, qui fait pourtant beaucoup parler de lui. Les couvertures mobiles et tablettes vendues par les opérateurs (SFR, Free etc.) mais aussi certaines enseignes de distribution (Boulanger ou Fnac-Darty) constituent 7% des 10.500 saisines enregistrées en en 2020 en matière d’assurance dommage, selon le médiateur de l’assurance, Arnaud Chneiweiss. Un pourcentage bien supérieur à la part de marché de ces produits. Pour rappel, ce genre de contrat, parfois facturé plus de 20 euros par mois, permet de protéger votre téléphone contre la casse, le vol et éventuellement l’oxydation. Deux facteurs sont à l’origine du mécontentement des assurés.

En premier lieu les souscriptions… qui n’ont jamais été consenties. “Les assurés n’ont parfois même pas conscience d’avoir adhéré à un contrat d’assurance, dont ils découvrent l’existence en raison des prélèvements sur leur compte bancaire”, souligne le rapport d’activité, publié ce 30 août. À ce moment-là, il est trop tard pour renoncer au contrat, car le délai de rétractation de quatorze jours fixé par le Code de la consommation est alors dépassé.” Le détenteur du mobile est alors engagé sur un an, sans pouvoir résilier gratuitement.

A qui la faute : au vendeur qui n’a pas été clair ou au client qui a signé sans comprendre ? Au vendeur, estime l’instance de médiation : “On peut valablement s’interroger d’une part sur la remise effective des documents au souscripteur, et d’autre part sur la qualité de l’information apportée par (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Depuis plus de 15 ans, il paie les impôts d’un homonyme
Qu'est-ce que l'assurance décès temporaire ?
L’espace client de l'opérateur téléphonique est piraté, les comptes de ce couple sont vidés
Retard d'avion ou de train, location de voiture... pensez aux assurances de votre carte bancaire
Loto : à un jour près, il aurait raté le jackpot

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles