Marchés français ouverture 1 h 4 min
  • Dow Jones

    30 316,32
    +825,43 (+2,80 %)
     
  • Nasdaq

    11 176,41
    +360,97 (+3,34 %)
     
  • Nikkei 225

    27 135,28
    +143,07 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    0,9976
    -0,0010 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    18 103,38
    +1 023,87 (+5,99 %)
     
  • BTC-EUR

    20 228,10
    +408,03 (+2,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    457,52
    +12,08 (+2,71 %)
     
  • S&P 500

    3 790,93
    +112,50 (+3,06 %)
     

Assurance habitation : pour être indemnisé, comptez vos pièces avec précision

La question vous sera forcément posée : “Combien de pièces composent le bien que vous souhaitez assurer ?” La plupart du temps, la réponse est évidente puisqu’il suffit d’additionner les pièces de vie - chambres, salons, garages - pour l’obtenir et d’exclure les salles de bains, les couloirs, cuisines et toilettes. Pourtant, certains biens sont plus difficiles à évaluer. Comme le relate le médiateur de l’assurance dans un des cas pratiques qu’il a eu à traiter, les contrats d’assurance habitation peuvent être (très) pointilleux/tatillons en la matière.

Un particulier ayant souscrit une couverture pour son logement était ainsi confronté à la définition suivante dans ses conditions générales pour compter le nombre de pièces principales : “Toute pièce à usage d’habitation d’une surface supérieure à 8 mètres carrés à l’exception des entrées, couloir, palier, cuisine, salle d’eau, cabinet de toilette, WC, débarras, office et des dépendances.” Pour le moment, les choses sont claires.

Mais les conditions générales ajoutent une précision, compliquée au premier abord, pour le décompte : “Toute pièce d’une surface supérieure à 40 mètres carrés est comptée pour autant de pièces qu’il existe de tranches ou fractions de tranches de 40 mètres carrés.” Traduction : une surface comprise entre 40 et 80 mètres carrés doit être considérée comme une double pièce, une surface entre 80 et 120 mètres carrés comme une triple pièce, etc…

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Auto, santé… À partir de quand votre assurance peut-elle être résiliée pour impayés ?
Assurance emprunteur : pour vous faire rembourser votre crédit immobilier, oubliez la rupture conventionnelle
Assurance vie : “Le rendement moyen des fonds euros pourrait doubler en 2022”
Prélèvement à la source : comment sont taxés vos loyers
Œuvres d’art : un placement ultra-rentable à terme pour les gros patrimoines