La bourse ferme dans 29 min
  • CAC 40

    6 688,55
    +23,35 (+0,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 948,10
    +12,59 (+0,32 %)
     
  • Dow Jones

    33 859,61
    +10,15 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0356
    +0,0012 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    1 769,60
    +14,30 (+0,81 %)
     
  • BTC-EUR

    15 834,51
    +118,63 (+0,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    387,49
    -1,23 (-0,32 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,72
    +1,48 (+1,92 %)
     
  • DAX

    14 401,22
    +17,86 (+0,12 %)
     
  • FTSE 100

    7 532,29
    +58,27 (+0,78 %)
     
  • Nasdaq

    11 055,86
    +6,36 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    3 968,35
    +4,41 (+0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • GBP/USD

    1,1999
    +0,0034 (+0,29 %)
     

Assurance emprunteur : pourquoi il devient plus facile de faire des économies

Moyo Studio / Getty images

Un véritable appel d'air. Depuis début septembre, les particuliers détenteurs d'un crédit immobilier ont la possibilité de changer à tout moment de contrat d’assurance de prêt (la fameuse garantie décès-invalidité), sans devoir attendre la date anniversaire de souscription comme c’était jusqu'ici la règle. Dans un entretien au "Grand rendez-vous de l'immobilier", Olivier Le Gallo, directeur du courtier Magnolia explique que cet assouplissement entraîne un boom des demandes.

Depuis septembre, chaque emprunteur peut ainsi à tout moment faire jouer la concurrence et proposer à sa banque un nouveau contrat d'assurance. Une lettre recommandée doit être envoyée à son établissement, et ce dernier ne pourra pas refuser le nouveau contrat d'assurance dès lors qu'il propose des garanties au moins équivalentes à celui d'origine. Parallèlement à cette libéralisation, l'information fournie à l’emprunteur au moment de la souscription d’un contrat est aussi renforcée : le droit de faire jouer la concurrence à tout moment est systématiquement rappeler à l'emprunteur.

Cette libéralisation est une véritable arme anti-inflation, se félicite le patron de Magnolia. En effet, comme le montrent les simulations réalisées par Capital, les économies peuvent atteindre plusieurs milliers d'euros, selon les profils.

A noter également, que la deuxième grande avancée de la loi Lemoine concerne la suppression du questionnaire médical pour les prêts inférieurs ou égaux à 200.000 euros (à condition qu’ils soient (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Logement : l’heureuse initiative de la présidente de l’Assemblée nationale
Succession : puis-je transmettre un logement que je n’ai pas fini de payer ?
Logement : pourquoi la proposition de loi anti-squat est inquiétante pour les locataires
Immobilier : pourquoi la baisse des prix dans les grandes villes va durer
Crédit immobilier : la hausse des taux vous coûte très cher, les solutions pour y faire face