Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 100,90
    +553,92 (+0,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 347,78
    -12,54 (-0,92 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2645
    -0,0015 (-0,12 %)
     

Assurance de copropriété : obligation et couverture

Assurance de copropriété : obligation et couverture

Une copropriété peut être confrontée à divers risques qui nécessitent une couverture d’assurance adéquate.

C’est pourquoi elle doit être assurée par une couverture collective à contracter auprès d’une compagnie d’assurance.

Les parties communes d’un immeuble en copropriété, telles que les couloirs, le hall d’entrée, les escaliers, le local à poubelle, les ascenseurs et les espaces verts et extérieurs, peuvent être endommagées par des événements tels que des incendies, des inondations, ou des actes de vandalisme.

La copropriété peut être tenue responsable des dommages corporels ou matériels causés à des tiers dans les parties communes.

PUBLICITÉ

Par exemple, si quelqu’un se blesse en glissant dans le hall d’entrée de l’immeuble, la copropriété pourrait être tenue responsable.

Les dégâts des eaux et incendies peuvent causer des dommages importants aux biens de la copropriété, y compris les parties communes et les unités individuelles.

Les biens de la copropriété, tels que les équipements dans les parties communes ou les véhicules stationnés dans un garage commun, peuvent être volés ou vandalisés.

Les litiges entre les copropriétaires, le syndicat de copropriété et d’autres parties peuvent survenir pour diverses raisons, telles que des désaccords sur les décisions de gestion, des questions de responsabilité ou des problèmes de voisinage.

Une assurance protection juridique peut être utile pour couvrir les frais juridiques associés à de tels litiges.

La loi Alur du 24 mars 2014 a instauré l’obligation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Rénovation énergétique : 3 millions de logements à risque bientôt privés de MaPrimeRénov' ?
Conséquence de la pénurie de logements : les «Tanguy» sont de plus en plus nombreux
Un locataire condamné : il refusait de faire visiter son appartement
Ils achètent une maison et apprennent qu’ils sont en réalité propriétaires… du terrain nu voisin
Leur maison vandalisée, ils réclament près de 700 000 euros à la mairie