Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,02 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0661
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 406,70
    +8,70 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 829,02
    +1 213,22 (+2,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 390,72
    +78,10 (+5,95 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,51 (+0,62 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2373
    -0,0065 (-0,52 %)
     

Assurance chômage : la réduction de la durée d’indemnisation incite-t-elle au retour à l’emploi ?

HJBC / Adobe Stock

Les règles pour bénéficier de l’assurance chômage pourraient, une nouvelle fois, être durcies. C’est l’annonce qu’a faite Gabriel Attal, lors du 20 Heures de TF1, le 27 mars dernier. Il pourrait ainsi s’agir de la troisième réforme en ce sens en seulement six ans. Cette nouvelle réforme pourrait prévoir la réduction de la durée d’indemnisation des chômeurs. L’objectif assumé du Premier ministre est de «faire bouger un système pour inciter davantage à la reprise d'emploi». Les partenaires sociaux et l’opposition ne l’entendent pas de cette oreille, rapporte franceinfo, le 1er avril 2024. Reste à savoir si de telles mesures portent leurs fruits.

Bertrand Martinot, économiste à l'Institut Montaigne, interrogé par l’AFP, indique que des études réalisées dans des pays auxquels la France peut se comparer vont dans le sens de l’exécutif. «Dans différentes études de l'OCDE, on trouve qu'une réduction de la durée d'indemnisation entraîne une augmentation de la rapidité de recherche d'emploi», affirme-t-il. Il explique que «sur la trentaine d'études internationales dont on dispose, diminuer d'un mois la durée maximale des allocations réduit en moyenne la durée effective du chômage de dix jours».

De son côté, Claire Vivès, sociologue au Centre d'études de l'emploi et du travail, il faut prendre les chiffres avancés avec prudence. Interrogée par franceinfo, elle estime qu’il faudrait déjà avoir du recul sur la précédente réforme, qui ne date que de 2023 en France, pour se faire une idée du (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les métiers qui recrutent le plus de cadres en 2024, le délai de carence sur les arrêts de travail va-t-il s’allonger ? Le Flash éco du jour
Colère des agriculteurs : les principales mesures du projet de loi censé l'apaiser
Retraités : vous aviez choisi de vous expatrier mais vous avez préféré rentrer en France ? Votre témoignage nous intéresse !
Grève à La Poste : recevrez-vous vos colis et lettres cette semaine ?
Scandale au Pérou : l’affaire des Rolex entraîne la démission de six ministres