Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 301,29
    +197,55 (+0,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 350,69
    -9,64 (-0,71 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Assurance chômage : pourquoi les 53-57 ans sont les grands perdants de la réforme

Assurance chômage : pourquoi les 53-57 ans sont les grands perdants de la réforme

Tout le monde y perd… surtout les seniors. Comme l’a indiqué le Premier ministre Gabriel Attal dans un entretien accordé le 26 mai à La Tribune Dimanche, la réforme de l’assurance chômage, qui doit être actée par décret le 1er juillet pour une entrée en vigueur le 1er décembre 2024, se veut encore plus incitative au retour à l’emploi. Alors, pour se rapprocher le plus possible du rêve du plein-emploi en France, le gouvernement rabote la durée maximale d’indemnisation des chômeurs. Et ce, significativement chez les plus de 53 ans. Selon les âges, ils perdront jusqu’à un an d’allocation chômage.

Actuellement, la durée d’indemnisation maximale des demandeurs d’emploi est variable selon leur âge. Les moins de 53 ans sont indemnisés jusqu’à 18 mois là où les 53-54 ans sont couverts au maximum pendant 22,5 mois et les plus de 55 ans touchent le chômage jusqu’à 27 mois. Une fois la réforme entrée en vigueur, la tranche d’âge intermédiaire des 53-54 ans sera supprimée, et l’âge minimum pour profiter de la période d’indemnisation la plus longue sera décalé de deux ans, passant de 55 à 57 ans.

Conséquence directe, les 53-56 ans intègrent les règles de droit commun qui s’appliquent à leurs cadets, actuellement indemnisés pendant 18 mois au maximum. Mais cette durée sera réduite à 15 mois pour tous les demandeurs d’emploi de moins de 57 ans dont le contrat de travail s’achève au 1er décembre 2024.

Avec la réforme, la durée maximale d’indemnisation des 53-54 ans recule donc de 7,5 mois tandis (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Indemnité chômage : cette autre mauvaise nouvelle qui vous attend à partir du 1er décembre
Entrepreneuriat en 2024 : moral en berne chez les femmes dirigeantes
Vacances : est-ce que je perds les congés non posés avant le 31 mai ?
Réforme de l’assurance chômage : allez-vous profiter du «bonus emploi senior» ?
Elle fait du sport pendant son arrêt de travail et se voit condamnée