La bourse est fermée

Assurance-chômage: Gattaz "réservé" sur la gestion tripartite

1 / 2

Assurance-chômage: Gattaz "réservé" sur la gestion tripartite

À la sortie de son entretien avec le président de la République, le président du Medef a montré de légères réserves sur la réforme de la gouvernance de l'assurance-chômage souhaitée par Emmanuel Macron.

Après Jean-Claude Mailly (FO) et Philippe Martinez (CGT), le président du Medef Pierre Gattaz a été reçu par Emmanuel Macron ce jeudi après-midi pour évoquer la réforme de la formation, l'apprentissage et l'assurance-chômage.

À sa sortie, Pierre Gattaz a dit "être un tout petit peu réservé" sur la gestion tripartite de l'assurance-chômage. Emmanuel Macron souhaite en effet modifier les règles de gouvernance, le régime étant actuellement géré paritairement par les partenaires sociaux. L'idée pourrait donc être d'aller vers cette gestion tripartite avec un pilotage de l'État.

"Il faut donner la chance aux partenaires sociaux de continuer de négocier l'assurance chômage dans un cadre défini par l'État, avec des objectifs définis par l'État et dans un cadre financier défini aussi", a-t-il poursuivi.

Ne pas renchérir le coût du travail

Fin août dernier sur BFM Business, il avait déjà preuve d'une certaine ouverture d'esprit sur ce sujet. "Je préférerais garder cela en paritaire simple. Après si l'État nous dit 'vous allez mettre 250 ans pour négocier, eh bien si c'est le cas reprenez la main! Sur certains domaines on va aller beaucoup plus vite et si ça va dans le bon sens je dis 'bravo'", affirmait-il. Avant d'ajouter "je suis prêt mais ce n'est peut-être pas la meilleure solution".

Le patron des patrons a également donné ses vues sur l'évolution du financement...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi