Marchés français ouverture 7 h 19 min

Assurance auto et LOA : ce qu'il faut savoir avant de prendre le volant

Emilie BOUET
1 / 1

Assurance auto et LOA : ce qu'il faut savoir avant de prendre le volant

Pour un nombre croissant d’automobilistes français, choisir un véhicule en LOA est synonyme de simplicité et de sérénité. Avec un véhicule neuf renouvelé régulièrement et des tarifs attractifs, la location avec option d’achat (LOA) a des arguments pour séduire les conducteurs. Certains points de vigilance doivent toutefois être évoqués. Parmi eux, l’assurance. En effet, par définition, le conducteur n’est pas le propriétaire de la voiture, mais son locataire. Et ça change tout.

L'assurance est obligatoire

Qu’il s’agisse d’un véhicule dont vous êtes propriétaire ou locataire, la réglementation n’effectue pas de distinction : le véhicule doit être assuré. Dans un contrat de LOA, cette obligation incombe au locataire, et non pas à l’organisme de financement. L’assurance minimale est l’assurance auto au tiers. En effet, celle-ci inclut la garantie Responsabilité Civile (souvent abrégée « RC ») nécessaire pour circuler selon l’article L. 211-1 du Code des assurances. Outre la garantie de responsabilité civile de l’assuré et des autres conducteurs du véhicule ainsi assuré, le tiers couvre les dommages matériels et corporels qui peuvent être créés durant la conduite ou le stationnement du véhicule. Résultat, en cas d’accident responsable, les dommages corporels subis par autrui et les dommages matériels au véhicule tiers sont couverts par l’assurance. En revanche, le véhicule du conducteur ne l'est pas.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- La bourse est-elle trop haute pour investir ?
- Taxe d'habitation 2019 : dernier jour pour le paiement en ligne (sauf exceptions)
- Location Free mobile : l'UFC-Que Choisir mène la chasse aux frais injustifiés