Marchés français ouverture 2 h 5 min
  • Dow Jones

    34 869,37
    +71,37 (+0,21 %)
     
  • Nasdaq

    14 969,97
    -77,73 (-0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    30 126,40
    -113,66 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,1700
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    24 561,75
    +352,97 (+1,46 %)
     
  • BTC-EUR

    36 475,70
    -1 393,36 (-3,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 057,55
    -43,97 (-3,99 %)
     
  • S&P 500

    4 443,11
    -12,37 (-0,28 %)
     

Vers un assouplissement du plafond des titres restaurants ?

·1 min de lecture

Depuis plus d'un an désormais, les Français peuvent utiliser leurs titres restaurants (tickets ou carte) dans de nombreux lieux, en bénéficiant d'un déplafonnement. Si on pouvait les utiliser jusqu'à 19 euros en temps normal, leur valeur avait été doublée depuis, soit 38 euros. Mais comme le rappelle BFMTV, cet assouplissement prend normalement fin le 31 août prochain. Nos confrères ont contacté Bercy qui dit faire "l'analyse de la situation" et le répète : "La décision n'a pas encore été prise".

Elle est en tout cas très attendue par les plus de quatre millions de salariés qui bénéficient des titres restaurants, d'autant plus que, selon BFMTV, le marché pèse plus de sept milliards d'euros dans le pays. Interrogé par nos confrères, Romain Vidal, président du collège des restaurateurs au sein de la Commission Nationale des Titres Restaurant (CNRT), estime que l'opération a porté ses fruits : "Il y a eu un réel retour, ces mesures ont tout de suite porté leurs fruits", détaille-t-il.

>> A lire aussi - Imbroglio judiciaire autour des titres restaurants

La CNRT a constaté que le l'utilisation des titres restaurants a progressé de "quatre à cinq euros" en moyenne, et que son utilisation le dimanche a également fait évoluer le marché. Reste à savoir donc si le gouvernement se laissera aller à un assouplissement. Pour Romain Vidal, encore une fois, tout dépendra de l'été. "Ils attendent de voir l’évolution de la consommation et de l’épidémie. S’il y a une grosse quatrième vague ou si (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : le démembrement temporaire avec assurance, la formule pour acheter moins cher avec un risque maîtrisé
À partir du 1er août, la facture de gaz risque d'être salée chez Engie
Assurance vie : découvrez à combien va baisser le taux du fonds euros en 2021
Successions : s'y retrouver dans le casse-tête des familles recomposées
Donation-partage, assurance-vie... comment avantager tous ses enfants ou un seul ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles