Publicité
La bourse ferme dans 4 h 38 min
  • CAC 40

    7 505,82
    +2,55 (+0,03 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 853,13
    +13,99 (+0,29 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0714
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -14,40 (-0,61 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 509,88
    -637,14 (-1,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 357,50
    -30,66 (-2,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,34
    -0,11 (-0,14 %)
     
  • DAX

    18 019,32
    +17,30 (+0,10 %)
     
  • FTSE 100

    8 134,24
    -12,62 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2670
    -0,0016 (-0,12 %)
     

Les associations inquiètes du taux de pauvreté qui ne cesse de bondir

PIXABAY

La pauvreté ne cesse de gagner la France. Et c'est bien ce qui inquiète les associations, puisque le taux de pauvreté a progressé de 0,9 point pour s'établir à 14,5% de la population en France en 2021. Ainsi, en 2021, 9,1 millions de personnes se trouvaient en situation de pauvreté monétaire en France, a annoncé l'Insee mardi. Cela signifie qu'elles disposaient de revenus mensuels inférieurs au seuil de pauvreté, fixé à 60% du revenu médian, soit 1 158 euros pour une personne seule ou 1 737 euros pour un couple. Le taux de pauvreté a augmenté par rapport à 2020 car les ménages les plus modestes ont été pénalisés par la «non reconduction des aides de solidarité exceptionnelle» mises en place par le gouvernement au plus fort de la crise du Covid en 2020, ainsi que par la hausse de l'inflation.

«De nombreuses allocations sont indexées sur l'inflation mais il y a un délai pendant lequel l'inflation est présente sans la revalorisation et au cours duquel les ménages modestes sont pénalisés», a précisé à l'AFP Jean-Luc Tavernier, directeur général de l'Institut national de la statistique. L'inflation a progressé, de 0,5% en 2020 à 1,6% en 2021. «La situation est préoccupante, les chiffres pour 2022 risquent d'être pires», a commenté auprès de l'AFP Noam Leandri, président du collectif Alerte qui rassemble 34 associations de lutte contre la pauvreté. «Les gens ont de plus en plus besoin d'hébergement d'urgence ou d'aide alimentaire, cela montre que la situation se dégrade et qu'il faut (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’accès au chômage assoupli pour les salariés démissionnaires ? Louer son portable, le faux bon plan… Le Flash éco du jour
Diabète : cette start-up est en passe de commercialiser un complément alimentaire révolutionnaire
Crèches privées : après le scandale, la réforme du secteur de la petite enfance sur les rails ?
Tickets-restaurants : le gouvernement annonce la prolongation de leur utilisation pour les courses alimentaires
Electricité : les prix vont-ils baisser après l’accord entre EDF et le gouvernement ?