La bourse ferme dans 35 min
  • CAC 40

    6 217,19
    +52,08 (+0,84 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 979,52
    +39,06 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    33 998,68
    +177,38 (+0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,2032
    -0,0009 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 794,30
    +15,90 (+0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    46 708,92
    -409,64 (-0,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 291,89
    +28,93 (+2,29 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,17
    -0,50 (-0,80 %)
     
  • DAX

    15 192,88
    +63,37 (+0,42 %)
     
  • FTSE 100

    6 908,15
    +48,28 (+0,70 %)
     
  • Nasdaq

    13 810,33
    +24,06 (+0,17 %)
     
  • S&P 500

    4 148,30
    +13,36 (+0,32 %)
     
  • Nikkei 225

    28 508,55
    -591,83 (-2,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 621,92
    -513,81 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,3929
    -0,0008 (-0,06 %)
     

Assistantes maternelles, femmes de ménage… un flou persiste sur l’activité partielle

·1 min de lecture

Il y a ce qui est sûr et ce qui mérite encore d’être éclairci. Pour les certitudes : les assistantes maternelles mais aussi toutes les aides à domicile peuvent continuer à travailler actuellement. Mais il existe encore plusieurs zones d’ombre. Car même si l’exécutif a décidé de maintenir ces activités, pour les assistantes maternelles, il a toutefois apporté quelques nuances. Dans un communiqué, publié vendredi 2 avril, le gouvernement incite en effet les parents “dans un esprit de responsabilité collective, à ne pas recourir à ce système de garde, sauf en cas d’absolue nécessité”. Ainsi, si l’assistante maternelle décide de ne pas travailler pendant cette période de confinement, elle est mise en activité partielle et les parents n’ont donc pas à la rémunérer.

Mais qu’en est-il si c’est l’inverse, si l’assistante maternelle continue son activité mais que les parents veulent interrompre la garde pendant la période de confinement ? “En principe il devrait être possible d’opter dans ce cas pour l’activité partielle, estime la Fepem, Fédération des particuliers employeurs de France. Mais il faut attendre un décret sur l’activité partielle pour être sûr de sa mise en place”, prévient la Fédération. Une interrogation qui est aussi valable si vous souhaitez, pendant quelques temps, mettre en pause l’activité de votre femme de ménage.

Car tant que la situation n’est pas officiellement précisée, une incertitude plane toujours. D’autant plus que si les confinements se suivent, les règles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Télétravail : "le bureau reste un espace de respiration et d'indépendance"
Intérim : ces plateformes qui vous permettent de trouver un emploi en ligne
Aides à domicile : à quoi ressemblera l’augmentation de rémunération du 1er octobre ?
Managers, 10 façons de mobiliser l'intelligence collective de votre équipe pour surmonter la crise
Chômage : "demandeur d'emploi est un terme à bannir"