La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 837,34
    -163,50 (-1,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Assemblée nationale : Débats tendus, l’examen du texte sur la réintégration des soignants non vaccinés stoppé

Assemblée nationale : Débats tendus, l’examen du texte sur la réintégration des soignants non vaccinés stoppé

AMBIANCE - Grosses tensions lors d’une journée réservée à LFI jeudi à l’Assemblée. Le parti d’opposition a vivement critiqué les « manœuvres » de la majorité pour empêcher la tenue d’un vote sur la réintégration des soignants non vaccinés

L’examen de ce dossier chaud a été interrompu, et c’est bien là le cœur de la tension. Jeudi, lors d’une niche parlementaire réservée à La France insoumise (LFI), le parti d’opposition a dénoncé les « manœuvres » du gouvernement lors de l’examen de la proposition de loi sur la réintégration des soignants non vaccinés.

A coups de demandes de suspensions de séances, de rappels aux règlements et de dépôts d’amendements en rafale, le camp présidentiel a compromis la tenue du vote sur ce texte en discussion, que les oppositions semblaient en mesure de pouvoir faire adopter, contre l’avis du gouvernement.

« Tu vas la fermer ! », lance un député excédé

Résultat, la séance a été levée juste avant minuit et la proposition n’a pas pu être votée. Les agissements de la majorité ont fait sortir de leurs gonds quelques parlementaires.

« Tu vas la fermer ! », a notamment lancé dans l’Hémicycle, excédé, le député de Guadeloupe Olivier Serva (groupe Libertés, Indépendants, Outre-mer et Territoires), à l’adresse de députés Renaissance qui l’interpellaient pendant son intervention, provoquant une suspension de séance.

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
L’Assemblée vote largement en faveur de crédits supplémentaires pour la sécurité
Agent du fisc tué dans le Pas-de-Calais : Une minute de silence à l’Assemblée et un hommage mercredi
Affaire Quatennens : Sa femme dénonce des « violences » depuis « plusieurs années », le député dément