Publicité
Marchés français ouverture 5 h 27 min
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 832,38
    -67,64 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0012 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    18 827,35
    0,00 (0,00 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 783,25
    +532,95 (+0,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 495,20
    +11,01 (+0,74 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Assassinat de Natasha Hamaoui, 39 ans, en 2018 : retour sur le terrible guet-apens de son ex-compagnon condamné

Pixabay

Visage incontournable du groupe TF1 depuis de nombreuses années, l'animatrice Karine Ferri sera aux commandes d'un nouveau numéro inédit de l'émission Chroniques criminelles, diffusée samedi 9 septembre 2023, en prime time sur TFX. Ce jour-là, le magazine proposera un documentaire sur l'assassinat de Natasha Hamaoui, survenu en 2018. Pour rappel, le meurtrier de cette femme âgée de 39 ans a été condamné le 14 février 2023 à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une période de sûreté de 22 ans. Au moment de la disparition soudaine de Natasha Hamaoui, en juillet 2018, la police a tout d'abord pensé qu'il s'agissait d'un départ volontaire de la part de cette mère de famille nombreuse. Ayant récemment traversé une période plutôt stressante, elle aurait eu besoin de prendre l'air. Par conséquent, les autorités n'ont pas immédiatement lancé des recherches pour tenter de la retrouver. Cependant, le fait qu'elle laisse ses six enfants sans aucunes nouvelles durant plusieurs semaines a suscité de nombreuses interrogations.

Finalement, le corps dénudé de Natasha Hamaoui avait été retrouvé à La Selle-en-Hermoy (Loiret) en octobre 2018, soit trois mois après sa disparition. Le cadavre de la victime, en état de décomposition, avait en fait été dissimulé sous des branchages, à seulement quelques kilomètres de son domicile de Château-Renard. Très vite, les soupçons se sont portés sur l'ancien compagnon de Natasha Hamaoui : Thomas Lemessier. "Tout ce dossier est en fait un dossier de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite