La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 736,67
    -95,87 (-0,29 %)
     
  • Nasdaq

    12 473,31
    -171,15 (-1,35 %)
     
  • Nikkei 225

    27 999,96
    -249,28 (-0,88 %)
     
  • EUR/USD

    1,0216
    +0,0021 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    20 003,44
    -42,33 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    22 585,06
    -993,77 (-4,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    536,10
    -21,25 (-3,81 %)
     
  • S&P 500

    4 116,53
    -23,53 (-0,57 %)
     

Assassinat de Khashoggi: plainte pour complicité de torture et de disparition forcée déposée à Paris

LUDOVIC MARIN / AFP

Une plainte pour complicité de torture et de disparition forcée en lien avec l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi été déposée jeudi à Paris contre le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane (MBS), en visite en France, ont annoncé deux ONG et leur avocat français.

Une plainte pour complicité de torture et de disparition forcée en lien avec l été déposée jeudi à Paris contre le prince héritier saoudien (MBS), en visite en France, ont annoncé deux ONG et leur avocat français.

Cette plainte de 42 pages affirme que MBS "est un complice de la torture et de la disparition forcée de Khashoggi au consulat saoudien à Istanbul le 2 octobre 2018" et qu'il "ne bénéficie pas de l'immunité de poursuite car, en tant que prince héritier, il n'est pas chef d'Etat", précisent Democracy for the Arab World Now (DAWN), fondée par le journaliste saoudien, et Trial International dans un communiqué.

La plainte avec constitution de partie civile a été déposée auprès du doyen des juges d'instruction du tribunal judiciaire de Paris jeudi matin, a précisé à l'AFP l'avocat des ONG, Me Henri Thulliez.

Cette procédure entraîne l'ouverture quasi-systématique d'une information judiciaire et la désignation d'un juge d'instruction.

"En application de la compétence universelle rendue possible par les conventions contre la torture et les disparitions forcées, les juridictions françaises sont compétentes pour ouvrir une information judiciaire à l'encontre de tout suspect qui se trouve sur le territoire national au moment où la plainte est déposée", quel que soit le lieu où les crimes dénoncés ont été commis, a ajouté l'avocat.

Dans un premier temps, la justice française doit s'assurer de la compétence de la France, de l'imputabilité des faits à la personne visée et de l'existence ou non d'une immunité pour cette dernière avant d'engager des investigations.

Emmanuel Macron doit recevoir MBS, dirigeant de facto du royaume saoudien, jeudi pour un "dîner de travail" prévu à 20h30 à l'Elysée.

La présence en France du prince héritier, dont c'est la première visite en Europe depuis l'assassinat de Jamal Khashoggi, a suscité la vive colère des défenseurs des droits de l'Homme.

"La visite de MBS en France et de Joe Biden en Arabie saoudite ne changent rien au fait que [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles